Blog suivi par 90 abonnés

Le blog de Jeanne Guien

Chercheuse - médiatrice scolaire - animatrice radio
Vitry sur Seine - France
  • Sous-traitance, privatisation, réforme des statuts… Des éboueurs parlent

    Par | 6 commentaires | 12 recommandés
    Les métiers de la collecte du déchet tendent de plus en plus à être privatisés et associés à l'activité du transport. Ali, attaché logistique chez TAIS Véolia Propreté et Bobby, éboueur dans le 6e arrondissement de Paris, évoquent les menaces qui pèsent sur leurs conditions de travail, leurs acquis sociaux, et leurs possibilités de s'unir pour lutter.
  • Veolia: mobilisation contre la sous-traitance de la collecte des déchets

    Par | 6 commentaires | 10 recommandés
    L'entreprise TAIS, filiale de Veolia, a annoncé un «plan de départ volontaire» : 151 postes dans la collecte de déchets industriels doivent être sous-traités dans des entreprises où les conditions de travail sont nettement inférieures. Qualifiant ce plan de «régression sociale», les salarié.es se sont mis.es en grève et ont manifesté le jeudi 4 mars. Interviews des grévistes lors du rassemblement.
  • Le lobby publicitaire à l’assaut des propositions de la Convention Citoyenne

    Par | 11 commentaires | 31 recommandés
    Contre les revendications des mouvements sociaux, les préconisations des associations et les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, Macron et ses ministres reprennent « sans filtre » les discours du lobby publicitaire contre la régulation du secteur. Article co-écrit avec l'association Résistance à l'Agression Publicitaire.
  • Grève de la collecte des ordures dans le 6e arrondissement de Paris

    Par | 4 commentaires | 8 recommandés
    Depuis le 2 novembre, les éboueu.r.se.s du 6e arrondissement de Paris font grève pour dénoncer l'absence de mesures sanitaires et sociales à la Ville de Paris. Les grévistes dénoncent un manque d'adaptation au reconfinement et une déconsidération de leur métier, à la fois essentiel et à risques. Julien, éboueur dans le 6e depuis 4 ans, syndiqué (CGT), répond à nos questions.
  • A Champlan (91), le discours écologiste sert à expulser des campements

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
    Une cabane autoconstruite sur le campement. © Cyril Hanappe Une cabane autoconstruite sur le campement. © Cyril Hanappe
    Dans un arrêté du 25/09/2020, le maire de Champlan mettait en demeure d'évacuation les habitant.e.s d'un campement installé en mars. Confirmé lundi, cet arrêté utilise l'argument écologique pour expulser ce campement situé entre voies rapides, échangeur d'autoroute, usines et entrepôts logistiques. Les habitant.e.s sont accusé.e.s d'insalubrité, de vol et de causer une « catastrophe écologique ».
  • Les aires d’accueil des gens du voyage, cas majeur d’injustice environnementale

    Par | 32 commentaires | 20 recommandés
    Interview de William Acker, juriste et chercheur indépendant, qui étudie les conditions de vie dans les aires d’accueil des gens du voyage. Croisant cartographie et recueil de témoignages, ses travaux montrent que ces aires sont situées dans leur écrasante majorité sur des sites pollués, dangereux et isolés.
  • Déchets à risques infectieux, protections refusées: éboueu.r.se.s en danger!

    Par | 22 commentaires | 25 recommandés
    Alors que le volume des déchets à risque infectieux augmente, de même que le nombre de collègues malades, les éboueu.r.se.s du public comme du privé continuent à déplorer le manque de protections et de mesures de sécurité. Selon la ministre de la transition écologique, le Haut Conseil de la Santé Publique et le syndicat des industriels du déchet (FNADE), ces protections seraient superflues...
  • De Dakar à New York, les récupérateurs et récupératrices en danger

    Par | 1 recommandé
    Canners travaillant à Sure We Can, juillet 2016 © Jeanne Guien Canners travaillant à Sure We Can, juillet 2016 © Jeanne Guien
    La propagation du coronavirus à travers le monde renforce particulièrement la précarité et la vulnérabilité des personnes qui, chaque jour, collectent, récupèrent et revendent les déchets. Des associations d’Inde, du Sénégal, d’Afrique du Sud, des États-Unis ou des Philippines donnent voix à leurs difficultés et leurs revendications.
  • Affronter le COVID19 quand on vit de la récupération des déchets

    Par | 2 recommandés
    Avec le confinement, les biffin.e.s, qui récupèrent et revendent les objets jetés, n’ont plus de lieu de vente : puces, marchés, vide-greniers sont fermés, et tout rassemblement interdit. Interviewées par téléphone, trois biffines racontent la précarité, les risques et la répression qui s’accroissent, le blocage aux frontières des collègues qui ont quitté la France, la solidarité qui s’organise.
  • «Laissés pour compte»: des éboueurs franciliens surexposés face au Covid-19

    Par | 26 commentaires | 20 recommandés
    A l'heure du confinement et du télétravail, les éboueu.r.se.s restent en activité, sans bénéficier des équipements nécessaires. Face au danger, Dominique, éboueur chez Veolia, et Eduardo, balayeur à la ville de Paris, racontent comment les valeurs du service public sont récupérées par le secteur privé, incitant le personnel à faire son «devoir» sans le protéger ni du virus, ni de la précarité.