Blog suivi par 655 abonnés

Le blog de Laurent Mucchielli

Sociologue, directeur de recherches au CNRS (Centre Méditerranéen de Sociologie, de Science Politique et d'Histoire). https://www.lames.cnrs.fr/spip.php?article10
France
  • L’espérance de vie a-t-elle réellement chuté de façon inédite en 2020 ?

    Par | 26 recommandés
    On prolonge ici l'analyse de la surmortalité liée au Covid en France en 2020. On discute cette fois la « chute de l'espérance de vie » annoncée par l'INSEE, en montrant qu'elle doit être historicisée et relativisée. Au passage, on répond aussi à certains journalistes malveillants qui cherchent à empêcher le débat intellectuel.
  • A quand un débat démocratique sur les objectifs de la vaccination généralisée ?

    Par | 20 recommandés
    Comme leurs homologues anglais, les modélisateurs de l'Institut Pasteur continuent à prédire des catastrophes et à se tromper. Leur objectif est désormais de justifier la vaccination de la totalité de la population, au lieu de réserver les vaccins aux personnes à risque et de prendre au sérieux la question du consentement. Il y a urgence à ouvrir un vrai débat démocratique sur cette question.
  • Au nom de la science. La science peut-elle servir de guide à notre société ?

    Par | 27 recommandés
    C’est au nom de l'autorité de la science que le gouvernement a depuis un an décidé de mettre sous cloche les processus démocratiques et certaines libertés fondamentales. Or la science n'est ni infaillible, ni incorruptible. Revenant sur plusieurs exemples marquants de 2020, cet article montre que, en réalité, c’est bien plus souvent la politique qui a influencé la science que l’inverse.
  • L’épidémie de Covid-19 a eu un impact relativement faible sur la mortalité en France

    Par | 32 recommandés
    On analyse ici la surmortalité liée à l'épidémie de Covid en France en 2020. On la compare aux épisodes habituels de surmortalité saisonnière et à leurs effets de moisson. On tient compte de l’évolution de la structure de la population marquée par un vieillissement continu. Au final, on estime à 3,6% l’excès par rapport à la mortalité attendue, augmentation réelle mais pas l'hécatombe annoncée.
  • Que restera-t-il de l’épidémiologie à la fin de la crise Covid-19 ?

    Par | 20 recommandés
    Cet article rappelle quelques erreurs systématiques portés par les épidémiologues les plus visibles, comme la croyance que leur modèle est plus vrai que la réalité ou bien la nécessité d’exprimer des vues pessimistes pour soutenir des formes de gouvernement par l’acceptabilité sociale. On ne devrait pas laisser à cette discipline le monopole de l’expertise pour la décision publique.
  • Prophètes de malheur : rendez les exponentielles !

    Par | 24 recommandés
    Le professeur Jean-François Toussaint poursuit son analyse des évolutions actuelles de l’épidémie de coronavirus. Il répond à l’occasion aux journalistes auteurs de fantaisies récentes et aux propos fort peu responsables de certains savants.
  • Pourquoi l’Ivermectine est probablement le meilleur traitement de la Covid

    Par | 53 recommandés
    L’Ivermectine, associée à des macrolides, donne des résultats positifs particulièrement importants dans le traitement des différentes formes de Covid, tant en prévention, en traitement précoce qu’au début des phases sévères en hospitalisation. Son dénigrement par les « autorités sanitaires » constitue un nouveau refus de soigner et donc un nouveau scandale vis-à-vis des malades.
  • Qui construit la doxa du Covid ?

    Par | 52 recommandés
    La crise de la Covid a été l’occasion d’un processus historiquement inédit de contrôle de l’information à l’échelle mondiale. Quatre types d’acteurs y ont des intérêts convergents : 1) les gouvernements occidentaux libéraux, 2) le tandem que forment l’OMS et son grand financeur Bill Gates, 3) les « géants du numérique » qui contrôlent les réseaux sociaux mais aussi et de plus en plus 4) les médias
  • Un effet de cliquet bloque l’arbitrage par les statistiques de la guerre Raoult-Véran

    Par | 36 recommandés
    A mesure que s’accumulent les résultats sur l’efficacité relative du protocole défendu par l’IHU de Marseille, un lecteur attentif des publications scientifiques ne peut comprendre que l’opposition à ce traitement reste ainsi figée, sinon aggravée par des méthodes douteuses. L’explication se trouve probablement dans un « effet de cliquet » tout à fait explicable s’agissant de problèmes de santé.
  • L'hypothèse de l'efficacité du confinement est démentie par la science actuelle

    Par | 26 recommandés
    Le ministère de la Santé, les organismes publics qui en dépendent et les membres du "Conseil scientifique Covid-19" ne cessent de louer les mesures de confinement pour casser la dynamique de l'épidémie. Or l'état actuel des connaissances scientifiques ne justifie pas cet enthousiasme. On fait ici le point sur ces études et on rappelle les conséquences très néfastes des confinements.