Blog suivi par 75 abonnés

Le blog de Michel Tubiana

  • Pour Saïd Bouamama

    Par | 147 commentaires | 40 recommandés
    Une association de sauvegarde de l’enfance de Seine-Saint-Denis, reconnue par tous les acteurs institutionnels, organise un colloque sur les mécanismes de radicalisation. Les représentants de l’Etat doivent assister et prendre la parole à la séance d’ouverture. Ils se désistent sans raison apparente. La réalité: ils ne voulaient pas apparaître dans un colloque où devait intervenir Saïd Bouamama. Quand l'Etat cautionne l'extrême-droite...
  • Manifester le 13 avril partout en France pour protéger le droit de manifester

    Par | 45 commentaires | 55 recommandés
    Si l’annulation de l’interdiction administrative de manifester est une bonne chose, la loi anticasseurs comporte toujours des entraves sérieuses au droit de manifester. Ce qui est ici en cause, c’est le renversement de ce qui doit prévaloir dans une démocratie. La liberté de manifester son opinion en public et collectivement en tant que règle disparaît au profit de ce que le pouvoir du moment tolère.
  • Du bon usage de l’antisémitisme en politique

    Par | 141 commentaires | 183 recommandés
    Il y aurait une certaine incongruité à vouloir légiférer sur l'antisionisme, alors et surtout que personne ne songe à incriminer ceux et celles, en Israël comme en France, y compris dans la représentation nationale, qui contestent le droit des Palestiniens à avoir leur Etat, voire vont jusqu’à nier leur existence !
  • L’hubris d’un procureur

    Par | 38 commentaires | 76 recommandés
    L’invraisemblable tentative du procureur de Paris d’effectuer une perquisition dans les locaux de Mediapart ne se résume pas en une énième tentative de porter atteinte au secret des sources des journalistes et donc à la liberté de la presse. Elle révèle une dégradation profonde des libertés au travers d’un parquet devenu omnipotent.
  • Du «grand débat national» à la grande manipulation nationale

    Par | 132 commentaires | 71 recommandés
    Ce « grand débat national » n’est, en définitive, qu’une « grande manipulation nationale » dont on n’est pas même certain qu’elle n’échappera pas à ses initiateurs, au profit de l’extrême droite. Pourquoi, dès lors, s’en saisir ? Justement parce nous devons faire obstacle à cette tentation d’extrême droite que le gouvernement et le président de la République utilisent...
  • Quand le prix des Droits de l’Homme de la République française dérange les autorités de la République

    Par | 20 commentaires | 49 recommandés
    La CNCDH a décidé de remettre un de ses prix annuels à deux organisations, l’une est israélienne B’Tselem, l’autre palestinienne Al Haq. Ce prix devait être remis le 10 décembre par la garde des Sceaux. A 48 heures de distance, celle-ci s’est désistée. Patrick Baudouin, président d’honneur de la FIDH et Michel Tubiana, président d’honneur de la LDH s'insurgent de cette nouvelle défausse du gouvernement.
  • Le choix de la paix

    Par | 80 commentaires | 6 recommandés
    L’autodissolution de l’ETA met un terme à un processus qui a débuté en 2011, s’est poursuivi en 2017 par le désarmement, et se clôt en 2018 par une analyse des erreurs et fautes commises et la disparition de cette organisation. Par Michel Tubiana, président d’honneur de la LDH.
  • Des mères indignes d’accompagner leurs enfants

    Par | 45 commentaires | 49 recommandés
    Entre un président de la République qui tend la main aux catholiques, voire leur dicte leur attitude, et un ministre de l’Education nationale qui confond laïcité et exclusion, il est bien difficile de distinguer la logique qui guide nos autorités publiques.
  • Mais à quoi jouent-ils ?

    Par | 18 commentaires | 11 recommandés
    La crise que vit l’Espagne nous concerne tous. Elle n’est pas simplement la manifestation de la manière différente dont se vivent les différentes composantes de l’Espagne. Elle est aussi la traduction d’une certaine conception de la démocratie. En cela, cette crise me concerne en tant que citoyen européen, alors même que les institutions de l’Union européenne et ses membres sont tétanisés.
  • Macron, Netanyahou, Orban et Soros

    Par | 5 commentaires | 21 recommandés
    Les points communs entre ces quatre personnes n’ont rien d’évident. C’est plutôt au croisement de plusieurs actualités que se situe l’intérêt de leur rapprochement : la position de la France dans le conflit israélo-palestinien, les postures autoritaires et antisémites d’Orban, le talon de fer que subissent les Palestiniens et un financier international qui a initié une ONG qui appuie les luttes pour la démocratie et contre les discriminations. Et, au-delà de ces événements factuels, ce sont les signifiants qu’ils véhiculent qui font sens.