Mohamed Hnid

Maître de conférences INALCO, Sorbonne Paris Cité

Paris - France

Son blog
2 abonnés Le blog de Mohamed Hnid
  • 9 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Le Golfe, risque-t-il d’exploser ?

    Par
    Des déclarations de très haut niveau s’inter-croisent et de multiples annonces convergent pour décrire l’avènement d’un tournant décisif dans le Golfe. Ce sont les signes avant-coureurs d’un changement brutal qui s’annonce à l’horizon dans une région fragilisée par les conflits et les tensions.
  • Covid-19 : le Koweït, le Qatar et la Tunisie

    Par
    Dans un monde arabe sinistré par les guerres fratricides, les coups d’Etat et la corruption, la pandémie du Covid-19 vient fragiliser un contexte déjà fragile. La réaction des Etats et des sociétés face à la crise varie considérablement d’un pays à l’autre, mais représente dans l’ensemble une rare occasion pour tester la vitalité des acteurs et des forces dans une nation.
  • La Tunisie : une transition sous haute tension

    Par
    La Tunisie, berceau du printemps arabe, connaît aujourd’hui une période transitoire très délicate. Bien que le pays soit la cible d’attentats terroristes et de tensions socio-économiques, Tunis est plus que jamais déterminée à réussir son pari démocratique.
  • À la Mecque, un pèlerinage sans le Qatar

    Par
    Les musulmans du monde entier célèbrent les derniers jours du cinquième pilier de l’Islam, le Hajj ou bien « la saison du Hajj ». Cet événement n’a pas échappé, malgré son caractère spirituel, son aspect pacifique et son statut unificateur, à la crise politique qui secoue la région du Golfe depuis plus de deux ans.
  • « L’affaire Khachokji », plus qu’un crime

    Par
    L’assassinat barbare du journaliste saoudien, Jamal Khachokji est devenu aujourd’hui le signe d’un monde arabe qui va très mal. Il est la preuve d’une pratique politique maladive imprégnée d’une brutalité extrême qui cible premièrement et avant tout, les intellectuels et les opposants. L’affaire khachokji n’est pas un simple crime, mais tout un symbole.