Discrimination de classe en politique

" Classe laborieuse, classe dangereuse ". L'exemple historique du déchaînement diffamatoire réactionnaire et conservateur contre Jules Joffrin renvoie au mépris de classe de Macron pour Christophe Dettinger.

http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24865

Ecouter également la chronique de Mathilde Larrère sur Arrêts sur images

Prolonger :

"Les mots d'un boxeur gitan" : petite histoire du mépris de classe par la langue

Christophe Dettinger a été condamné ce 13 février à un an ferme, aménageable en semi-liberté, pour avoir frappé des CRS lors d'une mobilisation des "gilets jaunes". Médiatisé comme "le boxeur gitan", sa façon de parler avait été jugée suspecte... parce qu'elle tranchait avec pas mal de clichés. Par Chloé…

Gilet jaune sur l'habit vert : " Jojo, le Gilet jaune "

Quand l'académie française s'émeut du mépris de classe politique contre les gilets jaunes. Il y a ce que disent les Gilets jaunes. Il y a surtout ce qu’ils révèlent. Cette manière de parler d’eux, dans la presse, les médias, les milieux politiques, sur les réseaux sociaux! Une distance, une condescendance,…

 Macron, Le Maire et leur propagande anti sociale au mépris des droits de l'Homme

Fançois Hollande, magistrat de la Cour des comptes, a créé un trou de de 9 milliards dans le budget 2017 ; ce dont s'est emparé par anticipation Brunon Le Maire pour annoncer une politique de rigueur alors que la dette relève bien plus de l'absence de recouvrement de 200 milliards par an de recettes…

La mobilité : un argument de classe aisée

« Après une mobilité géographique, 83 % des cadres occupent toujours un emploi, contre seulement 63 % des ouvriers et employés. » Tout le monde n’a pas intérêt à déménager, ce qui tend à contester l’argument selon lequel la mobilité géographique constituerait une solution homogène au chômage. Par Thomas…

Le mépris des assurés dans les activités d'assurance

Chaque année, les assureurs devraient reverser environ 2,5 milliards d’euros aux assurés qui détiennent un crédit immobilier, selon les calculs du Canard Enchaîné, qui, évoque le scandale de l’assurance emprunteur. Un problème auquel les associations de consommateurs s'attaquent en vain.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.