Gilet jaune sur l'habit vert : " Jojo, le Gilet jaune "

Quand l'académie française s'émeut du mépris de classe politique contre les gilets jaunes. Il y a ce que disent les Gilets jaunes. Il y a surtout ce qu’ils révèlent. Cette manière de parler d’eux, dans la presse, les médias, les milieux politiques, sur les réseaux sociaux! Une distance, une condescendance, un mépris. - Danèle Sallenave

https://www.franceinter.fr/oeuvres/jojo-le-gilet-jaune

Au miroir du mouvement des Gilets jaunes, l’élite politique, intellectuelle, culturelle a laissé voir son vrai visage. Début janvier 2019, le président promet d’éviter ces «petites phrases» qui risquent d’être mal interprétées, mais il rechute aussitôt. Les médias ne devraient pas, dit-il, donner sur leurs antennes «autant de place à Jojo le Gilet jaune qu’à un ministre».
Ainsi se révèlent l’étendue et la profondeur de la fracture qui sépare les «élites» des «gens d’en bas». Fracture géographique, économique, politique et sociale. Et surtout fracture culturelle, entre les habitants des grandes villes, et tous les autres.
La violence et les embardées de langage de quelques-uns ont jeté le discrédit sur les Gilets jaunes. Il ne faudrait pas qu’une élite, assurée de sa légitimité, en tire argument pour occulter la force d’un mouvement qui a fait entendre une exigence de justice et d’égalité, parfois confuse, mais toujours profondément démocratique. Retrouvant ainsi l’inspiration des grands sursauts populaires qui ont marqué notre histoire.

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Tracts/Jojo-le-Gilet-jaune

Prolonger :

"Les mots d'un boxeur gitan" : petite histoire du mépris de classe par la langue

Christophe Dettinger a été condamné ce 13 février à un an ferme, aménageable en semi-liberté, pour avoir frappé des CRS lors d'une mobilisation des "gilets jaunes". Médiatisé comme "le boxeur gitan", sa façon de parler avait été jugée suspecte... parce qu'elle tranchait avec pas mal de clichés. Par Chloé…

Discrimination de classe en politique

" Classe laborieuse, classe dangereuse ". L'exemple historique du déchaînement diffamatoire réactionnaire et conservateur contre Jules Joffrin renvoie au mépris de classe de Macron pour Christophe Dettinger.

Surpopulation carcérale : un autre cas de mépris de la dignité

La France a-t-elle une tradition de mépris administratif de la dignité humaine comme en témoignent le (mauvais) traitement des migrants ou celui des prisonniers ? Manuel Valls propose un plan pour les prisons comme il a adopté une Charte pour l'accueil des migrants ; oubliant les obligations positives…

Le mythe de la classe moyenne

Après avoir dit que la classe ouvrière n'existait plus, que même la lutte des classes était révolue, le discours politique majoritaire s'adresse à la classe moyenne (preuve qu'il reste des classes). Le problème est de savoir qu'est-ce que la classe moyenne ? Il n'existe pas de définition.

Macron, Le Maire et leur propagande anti sociale au mépris des droits de l'Homme

Fançois Hollande, magistrat de la Cour des comptes, a créé un trou de de 9 milliards dans le budget 2017 ; ce dont s'est emparé par anticipation Brunon Le Maire pour annoncer une politique de rigueur alors que la dette relève bien plus de l'absence de recouvrement de 200 milliards par an de recettes…

La mobilité : un argument de classe aisée

« Après une mobilité géographique, 83 % des cadres occupent toujours un emploi, contre seulement 63 % des ouvriers et employés. » Tout le monde n’a pas intérêt à déménager, ce qui tend à contester l’argument selon lequel la mobilité géographique constituerait une solution homogène au chômage. Par Thomas…

Macron, une politique au mépris des droits de l'Homme

Chine : L'AFP a pu recueillir le témoignage d'un des rares rescapés des camps de concentration à s'exprimer publiquement. On estime à un million le nombre de personnes détenues dans ces camps. Le président français sera en Chine jusqu'à mercredi pour une visite d'Etat, pendant laquelle il sera question…

Enfances de classe. De l'inégalité parmi les enfants

L'enfance offre un terrain privilégié pour étudier les inégalités sociales, et plus encore leurs effets quotidiens concrets. Animé par le sociologue Bernard Lahire , un groupe de 17 chercheurs s'est, durant quatre années, intéressé au sort de 35 ans enfants de grande section de maternelle.

Argent pouvoir sexe et mépris de la dignité : l'exemple de l'affaire Epstein

L'affaire Epstein interpelle sur le cocktail argent pouvoir et sexe, d'une part, et mépris de la dignité, d'autre part. Si cette affaire peut faire écho à l'affaire Weinstein, ce comportement se retrouve dans d'autres affaires où soit le pouvoir ou l'argent, voire les deux, expliquent le mépris de la…

Décrypter le macronien, la rhétorique du mépris des autres

Derrière les mots du pouvoir, quelles logiques sont à l'oeuvre ? Myriam Revault d'Allonnes, professeure émérite des universités à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) et chercheuse associée au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), nous parle du macronien et de notre époque :…

Le mépris des assurés dans les activités d'assurance

Chaque année, les assureurs devraient reverser environ 2,5 milliards d’euros aux assurés qui détiennent un crédit immobilier, selon les calculs du Canard Enchaîné, qui, évoque le scandale de l’assurance emprunteur. Un problème auquel les associations de consommateurs s'attaquent en vain. MàJ : Le pactole…

La classe des propriétaires et actionnaires votent à l'extrême-droite ?

C'est la question que soulève les élections fédérales en Belgique où la Flandre, prétendument plus riche que la Wallonie, s'offre majoritairement au nationalisme et à l'extrême droite (NVA et Vlaams-Belang) quand la seconde place la gauche en tête (PS et PTB). C'est la même question que soulève le total…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.