Le mépris des assurés dans les activités d'assurance

Chaque année, les assureurs devraient reverser environ 2,5 milliards d’euros aux assurés qui détiennent un crédit immobilier, selon les calculs du Canard Enchaîné, qui, évoque le scandale de l’assurance emprunteur. Un problème auquel les associations de consommateurs s'attaquent en vain.

http://immobilier.lefigaro.fr/article/credit-immobilier-ces-milliards-que-les-emprunteurs-ne-recupereront-jamais_547c3028-88ab-11e7-8433-9e5dd088e998/

Dans l'édition de cette semaine, le Canard titre en première page : " Comment MMA a piqué 350 millions aux assurés ".

Une compagnie d'assurance, pour s'exonérer de ses obligations, a répondu que l'arrêté de mise à la retraite pour invalidité d'un ministre de l'intérieur n'a aucune valeur. Saisi, le médiateur des assurances a trouvé cela normal.

Ces comportements et l'absence de recours efficaces soulèvent la question de la cause et de l'objet d'un contrat d'assurance quand celui qui le propose s'exonère de ses engagements contractuels.

Cela pose aussi la question de la qualification pénale à percevoir des fonds dans ces conditions.

La tolérance officielle de l'Etat à ces comportements interdits par la Convention européenne des droits de l'Homme pose question.

Le ministère public, qui poursuit les SDF qui se nourrissent dans les poubelles, est moins répressif à propos des fraudes chroniques - et de notoriété publique - qui s'élèvent à plusieurs milliards d'euros tous les ans (voir aussi la criminalité financière de près de 200 milliards par an).  Comme pour la maltraitance des réfugiés alors que l'État est obligé d'héberger les demandeurs d'asile

Un ministère public de proximité prioritairement affecté à la protection des res nullius ? La surveillance des poubelles ne favorise-t-elle pas la prospérité des ordures ?

_________________

Observatoire des pratiques policières

IRMA : un dédommagement qui n'est pas garanti à tous ?

Le courage : valeur cardinale de la démocratie

36 entreprises du CAC 40 font 51,3 milliards d'euros de profits

Le néolibéralisme américain : justification rationnelle de la criminalité

Orwell et le concept de décence commune

L'élection seule ne légitime pas le pouvoir

OFPRA : mode d'emploi ?

Les 500 Français les plus riches sont encore plus riches

Le CNCDH dénonce la dérive d'une justice pénale subjective

17 milliards de fraude à la TVA par an en France

990 milliards d'euros par an de corruption dans l'UE

160 milliards de fraudes à la TVA par an dans l'Union européenne

150 milliards par an en France de fraudes sur les impôts et les cotisations...

La fraude fiscale coûte 2000 milliards d'euros par an à l'Europe

L'évasion fiscale mondiale : dix fois le PIB de la France

Banques : des profits supérieurs au chiffre d'affaires

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.