sarah roubato

écrivain

France et Québec

Sa biographie
www.sarahroubato.com Lettres à ma génération, ed Michel Lafon Trouve le verbe de ta vie, ed La Nage de l'Ourse 30 ans dans une heure, ed Publie.net "Les semeurs du changement" portraits sonores "Trouve le verbe de ta vie et autres lettres sonores" ed Frémeaux
Son blog
273 abonnés Sarah Roubato
Voir tous
  • Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France

    Par
    Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
  • Lettre à une Afghane

    Par
    Je ne connais pas ton nom. Mais nous avons le même âge. Aujourd’hui était un jour très difficile pour moi. Mais à cette heure, tu donnerais sans doute beaucoup pour vivre ma journée difficile. Celle d'une femme qui vit dans un pays en paix. 
  • Lettre à Edgar Morin - ce que vos yeux ont vu

    Par
    Une jeune anthropologue écrivain lève la tête vers un sociologue philosophe centenaire qui a creusé quelques kilomètres sous les apparences pour chercher un chemin vers un autre monde. Elle lui tire la manche et lui demande : “Et maintenant ? Qu’est-ce qu’on fait ?”
  • Mémoires de la colonisation: et si on attendait autre chose?

    Par
    En France, les mots sont importants. Mais ils le sont d’une certaine manière, bien française : absents ou présents, ce sont toujours des mots qui viennent de là-haut. La réponse française à la question de la réconciliation des mémoires sur la colonisation et la guerre d'Algérie est uniquement verticale : on attend de la figure d’autorité - chef d’État, enseignant - que la vérité soit formulée.
  • "Est-ce qu'il n'est pas temps ?" - Lettre aux artistes

    Par
    Il est temps pour nous d’envisager d’autres modes de diffusion, d’autres formes de création, de relations au public. Pour redevenir les voix du changement qu’il est urgent d’entreprendre et non plus de souhaiter. Pour ne plus être dépendants d’une seule manière de faire un spectacle, d’exposer, de vendre un texte...