Reconfinement: des urgences face à la nouvelle phase

L'essentiel de nos exigences de santé publique et d'atmosphère de mobilisation contre la pandémie doit porter sur les points suivants d'actualité immédiate

ho-pital-en-cole-re
Avec l'annonce du reconfinement, on entre dans une nouvelle phase. Ce dernier  est rendu nécessaire par la diffusion rapide du virus, comme dans toute l'Europe.

A ce stade, il n'est ni utile ni pertinent de critiquer le passé et les mesures qui ont été prises ou pas ainsi que les responsabilités des uns et des autres .

L'essentiel de nos exigences de santé publique et d'atmosphère de mobilisation contre la pandémie doit porter sur les points suivants d'actualité immédiate:

1) l'accessibilité des masques: Macron recommande qu'on les porte à la maison. Cela signifie un besoin encore plus important de renouvellement de ces outils de protection. La gratuité est plus que jamais nécessaire et urgente. Son refus est aberrant ( voir ici la pétition que nous avons lancé).

2) l'exigence de l'extension majeure du télé-travail (TT), qui entraîne moins de déplacements et d'occasions de contaminations.

Il faut inverser la démarche actuelle: seuls les travaux nécessaires et ne pouvant absolument pas relever du télé-travail doivent être autorisés en présentiel. On sait que le Medef a tenté par tous les moyens de limiter l'accès au TT. Il doit se plier à l'urgence sanitaire. Les lieux de travail maintenus doivent bénéficier des conditions d'hygiène les plus étendues.

3) le maintien de l'ouverture des écoles mérite discussion quant à sa motivation précise et quant à ses conditions. Une mesure urgente consiste à ce que les enfants portent un masque, fourni par l'école, à partir de 6 ans comme en Italie , en Espagne et dans de nombreux pays d'Asie (voir nos articles sur ce sujet )

4) Plus que jamais, un effort réel et exceptionnel doit se porter en urgence vers le domaine de la santé au sens le plus large: hôpitaux, EHPAD, médecine de ville... Tous les moyens doivent être mobilisés dans ce sens, bien au delà des chiffres ronflants cités dans le discours présidentiel, dont la portée réelle pour chaque hôpital est beaucoup trop faible comme l'ont encore montré les manifestations du personnel le 15 octobre.

5) Les populations vulnérables et pauvres, premières victimes de la pandémie en raison de leurs conditions de vie et de travail ainsi que de leur état de santé global, doivent bénéficier d'aides exceptionnelles afin de leur permettre de passer cap. Il en de même pour les associations de terrain.

6) Tous les projets portés par la régression sociale doivent être stoppés immédiatement. C'est le cas de la " réforme des retraites" et autre remises en cause des assurances-chômage comme le demandent ensemble toutes les organisations syndicales.

7) La campagne de stigmatisation des populations musulmanes et des prétendus "islamo-gauchistes" doit cesser tout de suite. Les tirades du trio Blanquer-Darmanin-Schiappa constituent un véritable poison et un injure à la mémoire de Samuel Paty.

Voir nos articles récents sur la pandémie Covid avec des constats et propositions détaillés :

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/141020/covid-lurgence-est-notre-porte-priorite-absolue-aux-mesures-sanitaires

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/091020/covid-comment-faire-face-la-maree-qui-menace

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/061020/covid-face-la-propagande-des-patrons-de-bars-et-cafes

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/270920/covid-deja-un-million-de-morts-besoin-urgent-de-mesures-efficaces

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/240920/covid-sortir-enfin-de-la-confusion

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/260820/masques-gratuits-rejetes-macron-attente-la-sante-des-enfants

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/250820/masques-gratuits-pour-les-enfants

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.