Blog suivi par 33 abonnés

historiettes et flous

À propos du blog
Amalric: Je suis aveuglé comme par un coup de fusil ! Ce n'est plus du soleil, cela !De Ciz: C'est la foudre ! Comme on se sent réduit et consumé dans ce four à réverbère ! Amalric: Tout est horriblement pur. Entre la lumière et le miroir. On se sent horriblement visible comme un pou entre deux lames de verre.  ("Partage de midi", P. Claudel,  act 1 scène 1)
  • mail d'un ami étranger de Paris

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
  • essai de photo

    Par | 3 commentaires
  • blog sans identifiant fixe

    Par | 7 commentaires | 1 recommandé
  • blog à céder cause depart

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
  • blog à vendre cause endettement

    Par
  • blog à louer avec deco

    Par
  • Toutes les photographies ont disparu

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Je suis passé vite fait ce soir dans mon blog, de page en page comme je fais parfois. Et pour la première fois, je me suis rendu compte que les photos ou illustrations qui accompagnaient mes billets que j'avais mis en ligne depuis 2008 manquaient. Plus aucune photo n'était là. Je n'avais jusqu'alors pas pris le soin d'en parler. Mais ce soir, cela m'est apparu insupportable. Tout ces petits travaux, ces patiences et ce temps perdus. 
  • Collision

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Une jolie blonde longue, est debout au milieu d’un groupe de jeunes filles. Un groupe qui marche joyeusement comme s'il était au bord de la mer pris dans la gaité de la vivacité du vent. Ce sont des jeunes filles multicolores qui avancent dans leur époque cadencée par les flux RSS et qui, en même temps, semblent marcher doucement le long des sables du passé. Comme j'attends, je pense en voyant ces jeunes femmes qu’il s’agit, peut-être, de nouvelles Albertine et de nouvelles Andrée. Pas le temps de rêvasser, du con… Gare du Nord, j'attends mon train. Comme des milliers de voyageurs RER, je scrute les tableaux électroniques sur lesquels on m'annonce les horaires. Je tends anxieusement l'oreille pour ne pas louper le message du speaker qui va dire les minutes de retard. J'attends mon retard.
  • Le sadique du 18h29

    Par | 1 recommandé
    Je n'aime pas courir. Je n'aime pas tout l'attirail qui va avec la course à pied. Cette manière qu'ont les chaussures de se prendre pour des créatures technologiques. Ces visages rougis par l'effort et la concentration comme si l'avenir du monde en dépendait.  Cette inutilité fondamentale de l'autre qui ne court pas et qui ne mérite même pas d'être regardé. Cette façon de réduire le passant à un obstacle sur sa route, de transformer la rue, l'allée, la plage en piste en tartan pour battre des records... Non je n'aime pas ces souffles et cette manière de suer.
  • Le sadique du 18h29

    Par | 27 commentaires | 7 recommandés
    Je n'aime pas courir. Je n'aime pas tout l'attirail qui va avec la course à pieds. Cette manière qu'on les chaussures de se prendre pour des créatures technologiques.