• Pourquoi je suis content de ne pas aller au ski...

    Par Alexy Fortin | 2 recommandés
    Des centaines de véhicules conduits par des chauffeurs énervés, klaxonnes bloqués, gare de Lyon, ce jour de départ pour les vacances de février, zone C. C’est la zone. Faut prendre patience.
  • Eloge de l’amour gay...

    Par Alexy Fortin
    Je suis bien calé dans mon vieux fauteuil Voltaire. La télé est allumée. Canal+, London Spy. Une histoire de pédés. Comment ça s’écrit vraiment pédé ?
  • Bonnes vacances au pays des Castro

    Par Alexy Fortin | 8 commentaires | 1 recommandé
    C’est Cuba. « C’est dur, très dur, Madame ».
  • Obligatoire astérisque dans le champ...

    Par Alexy Fortin | 2 recommandés
    Des fois il n'est pas obligatoire de remplir les champs... Comme une chanson d'aujourd'hui c'est-à-dire avec des paroles bizarres, des voix bizarres, des bruits bizarres et des choses qu'on comprend mal ou bien qu'on comprend trop bien....Iphone six plus, iphone six plus, iphone six plus... J'ai trois double v en nom de domaine. (librement inspiré de Booba: "comme les autres")
  • Se contenter de la peur ?

    Par Alexy Fortin | 1 commentaire | 1 recommandé
  • qui est cette femme?

    Par Alexy Fortin | 2 commentaires | 5 recommandés
    Qui est cette femme borgne au visage de lune qui émerge d'une bobine de fil? Qui est cette chose aux formes discutables qui semblent sortir d’un bouillon de légumes ou d’un pot au feu? Qui est cette douceur épaisse, cette crème féminine, cette hôtesse qui, tout à l'heure, après le dîner et le vieil armagnac, proposera à tel ou tel pensionnaire de l'accompagner dans sa nuit? 
  • Star Wars: un quatrième film esclavage ?

    Par Alexy Fortin
  • retour au pseudo

    Par Alexy Fortin
  • Ça me manque ! la liberté médiapart 2008

    Par Alexy Fortin | 8 commentaires | 8 recommandés
  • La liberté d’Edwy

    Par Alexy Fortin | 8 commentaires | 4 recommandés
    D’un seul coup, il y a un surgissement. Ce n’est pas un cri. Ce n’est ni une bombe, ni un coup de feu. Ce sont le sectarisme et l’aigreur. Au milieu du rassemblement imposé par la société, le rassemblement auquel tout le monde à la liberté de contribuer, le juge Plenel vilipende l’union atour du peuple de France et de ses victimes. Il sait, lui, qui doit participer ou pas.