Calamity Tanche

Un brin barrée... Un brin ? carrément, oui.

Sa biographie
Partie de rien, arrivée à pas grand chose, mais est-ce que c'est important ?
Son blog
13 abonnés Quelque part sur la terre.
Voir tous
  • Coup de gueule !

    Par
    Je lis, çà et là, des indignations de tous bords. D’un côté, ON se gargarise de discours « boboïsant » voulant que tout Oriental (et je dois désormais peser mes mots) est forcément une victime de l’Occident… Et ailleurs ON étale une indignation qui oppose la misère du SDF à celle du réfugié, inconscient de reprendre cette saillie désormais célèbre du vieux et malfaisant borgne : « je préfère ma fille à ma cousine, et ma cousine à mon voisin, et mon voisin à l'immigré ». Et quoi ? Quand cela cessera-t-il ?
  • La dernière bière et autres petits malheurs

    Par
  • Les oiseaux

    Par
  • Bruno Doguet, éclairez-moi… BIP#2

    Par
    J’ai bien compris qu’un de mes commentaires, contenant le mot BIP, que mon ami Jean-Paul a parfaitement défini, et qui était pris comme tel, sans volonté d’insulter (mais j’entends bien que l’interprétation de chacun puisse être différente) étant utilisé pour couvrir une feuille et non une personne, ne convenait pas à la charte telle que vous l’entendez. Vous conviendrez que la feuille est le meilleur moyen de soigner le désagrément en question.Je ne reprendrai pas la définition, donc, mais je citerai Jorge Semprun, dans Le mort qu’il faut :« La BIP était, en effet, le lot habituel des deux catégories de détenus qui peuplaient le Petit Camp. »
  • Surtout, ne plus rien dire d’important… #BIP 1

    Par
    Les Cortaculs et les Martikiens se trébouillaient dans le saintifère de Malsiboise. Certes, les Cortaculs plétiquaient et les Martikiens quétiplaient. Mais Malsiboise soufliquait de ce carpitocapéfutige malicitodémapeuthe. Forcément, le palfrimeur éspatounait les bellocarciliputiens. Le dialostalminois prenait des allumissovites pardémonissoniaque.