Blog suivi par 64 abonnés

EXEQUATUR

Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Sillon-Butte dans le Rhône - France
À propos du blog
(mehdi)Poésie, Mer, Dais (et) Puits de trans-lucidité, effet secondaire de ma silenciosité, lumineuse aphonie bruineuse, souffle, éch'ose, être toponymé, à l'héliotropisme d'une enfance, lointaine épiphanie permane, au monogramme d'un Gué, (se) dé-nommer au Nom, s'Ouïr à l'heure qui tient à l'oeil, pacotille précieuse.
  • Portfolio

    DÉGUERPIE AUX GALÁPAGOS

    Par | 13 commentaires | 3 recommandés
    «Penser au-delà de la rencontre initiale» assentir à son débord quand l’insidieuse stillation de l’illusion aux «siens», ce moisi du même fait quitter le bercail au tintement d’Utopia jusqu’aux Galápagos à quoi l’âme aura galopé, peu à peu, pétrel se dépêtrant à repêcher l’être laiton de sa casanière misère; une histoire l’im-migration humaine via Hacienda Paradis de Fredrik Raddum. E’M.C.
  • Portfolio

    KATEB YACINE L’ÊTRE À ALBERT CAMUS

    Par | 2 recommandés
    1957, la guerre rage, le jeune Kateb Yacine, en exil à Paris, décide d’écrire fraternellement à Albert Camus, nouvel impétrant du Prix Nobel - poète intimant au Matrimoine de dégoupiller la copule du «Royaume» de son intenable attributif: le Royaume est l’Exil, le déminant de sa clause «J’aime la justice mais je défendrai ma mère avant la justice» au chiasmant: «Ma mère est la justice.» E’M.C.
  • Portfolio

    VAÏE! VAÏE! VAÏE! DE TOI-MÊME SENTIER

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    Pour rouler au hasard, il faut être seul. Dès qu’on est deux, on va quelque part, Alfred Hitchcock. Surtout si d’... «heureuse mésaventures», cœur renâclant et grimpant...On serpente aux Cévennes tel Stevenson avec Modestine jusqu’à L’île au trésor, au légato des parcours léguant un itinéraire, Vaïe! Vaïe! Vaïe! Vaïe! à l’escarpement vaincu de soi, au legato des rencontres - E’M.C.
  • VENTS DE LIBERTÉ

    Par | 4 recommandés
    Liée à la lie malléée d’Éole, tabassant l’estrade, collant à l’école, On se la gondole On se la racole On se la raconte, grevé jusqu’au col; & tu te la chopes, te l’engazellant, hors boudin & tu la vois passer, passant dédoublé & te retournes sur toi & tu (te) prends un vent que jamais ne pris, aux prises avec elle, jamais déprise de Louis ou de l’Icelui lié à ses louis & à ses huissiers- E’M.C.
  • CIRAGE !

    Par | 3 recommandés
    Quel songe s’allonge au piano du désespoir, terrible bamboche; empoussiéré de passer, on sublime ses chaussures; placide spectacle déchirant la liturgie d’un instant cirage, on penserait ces enfants, goûtant l’orgue d’une époque. [PArtant d’une photo de Marc Riboud, Oran, 1962.]
  • Portfolio

    UN MOMENT AVEC MALRAUX

    Par | 5 recommandés
    Nous entendons notre voix avec la gorge et la voix des autres avec les oreilles; sur un plan plus grave, nous prenons conscience des autres hommes par des moyens qui ne sont pas ceux par lesquels nous prenons conscience de nous-mêmes. La Question des Conquérants. (...) l’arme la plus efficace d’un homme, c’est d’avoir réduit sa part de comédie. Les Noyers de l’Altenburg. A. Malraux
  • Portfolio

    GÂMMES

    Par | 3 recommandés
    Duvets décollés, les doigts du pianiste flottent, fines digitales & redescendent cendrées d’avoir frôlé l’Absolu. Après a-voir’écouté David Fray virevolter au concerto numéro 5 en F mineur de J.S. Bach. In, Largo & presto from Bach’s, de retour de Marseille. In, GÂMMES, E’M.C.
  • Portfolio

    FRÔLEUR INFAILLIBLE...

    Par | 4 commentaires | 7 recommandés
    Goutte de pluie tombant sur une feuille qui cède, ployant son infime échine, si rétive à l’apesanteur qu’une touche de piano frôlée par un doigt divin, ne pourrait surprendre, indicible bulle, rêveuse perle d’acoustique, dissipée à son arabesque terrestre & toutefois-là, voleuse, si trayeuse d’attention que ce nuage assis ici, devant son café y laisserait ses émaux. E’M.C.
  • FREUD L’INDEX MORDU

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Le train a sifflé mais c’est un tout autre train que celui d’après & le sifflet de départ fait tressaillir autrement. & l’index mordu de fidélité panique qu’affole le sifflet intempestif d’une gare aux voies kaléidoscopiques. La troïka à la fenêtre & vous quatre laissées-là musicales sur le quai d’une impossible parole à crever le cœur & nous autres d’acoustique- tremblant de comprendre- E’M.C.
  • LA LISTE DE FREUD (4)

    Par | 3 recommandés
    Le Berbère dit: Qui voyage ajoute à sa vie; le Persan dit: Le meilleur qu’on puisse ramener du voyage, c’est soi-même, sain et sauf; Morand, par-dessus l’épaule de SigMonde: voyager, c’est être infidèle. Soyez-le sans remords, oubliez vos amis avec des inconnus; et pour celles laissées, au désaveu du tri, fresques aux vents, à l’échouage des jours, et ce suffocant convoi à fendre le cœur- E’M.C.