Blog suivi par 61 abonnés

EXEQUATUR

Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Sillon-Butte dans le Rhône - France
À propos du blog
(mehdi)Poésie, Mer, Dais (et) Puits de trans-lucidité, effet secondaire de ma silenciosité, lumineuse aphonie bruineuse, souffle, éch'ose, être toponymé, à l'héliotropisme d'une enfance, lointaine épiphanie permane, au monogramme d'un Gué, (se) dé-nommer au Nom, s'Ouïr à l'heure qui tient à l'oeil, pacotille précieuse.
  • [SE] BRÛLER ENCYCLOPÉDIE

    Par | 2 recommandés
    [Se] brûler encyclopédie, quitte à bâfrer ses cendres pour renaître, phénix d’un autodafé distingué que la globalité fait engober au Globe bercé de curiosités électroniques, multipliant gent globuleuse, toquée de données escampées au subtil réductionnisme de l’économie absolue; On sera un phlox au disquaire, on aura son allumette à l’encrier pour remonter la molécule. E’M.C.
  • L’ŒIL MULTIGREFFÉ

    Par | 2 recommandés
    Ithaque aujourd’hui, c’est ta «propre» identité, attisée d’itinéraires, que tu t’y attaques-là, brave effiloqueur, nuant d’haleine à Hélène n’est rien sans navette à qui naît polyphonique au solde d’ici. Ithaque, c’est toi, te hélant, regarde bien derrière toi, «Quand on greffe l’œil d’un têtard sur sa queue, il voit» Ah! Stephen, à cataphrase. Est-ce catastrophe rendre vue à l’Aveugle-s- E’M.C.
  • DERNIÈRES NOUVELLES DES TROUS NOIRS

    Par | 10 commentaires | 7 recommandés
    Dernières nouvelles des trous noirs, du «dernier» Stephen Hawking, mystérieux objets cosmiques, ces monstres de densité qui «engloutiraient tout ce qui passe à leur portée, même la lumière», oui...or, ils s’évaporent, émettant des particules dans l’espace... Au malheur de s’en approcher, seraient-ils la porte d’entrée vers d’autres univers? 0ù Personne ne vous entend crier, ni disparaître...
  • Portfolio

    UNE BRISE INCARNÉE

    Par | 4 recommandés
    Ainsi mercière d’exquise salive, savourant son larcin, aux manières de lumière, l’Ève à l’œuvrE, infiniment exfiltrée de son sein masculin, qu’on enrêne l’haleine, à ce phénomène aérien; si féminin, qui chatoie de sa chère au Page, à son taquin index au cœur, perdreau de Perdrix qui bourrit-là, tout chaud, de son nid de gaze, à l’imperceptible assise, brise incarnée, en sylve-Ci. E’M.C.
  • Portfolio

    VERTICALE MUE

    Par | 3 recommandés
    On ne tranche pas son origine —-Si tu savais comme on s’accroche à nos os pour tenir la verticale [III] Jean-Louis Giovannoni, Garder le mort, Unes, 1991. Verticale mue, la vérité cervicale, jamais en minerve, on n’a joué aux osselets avec ses vertèbres au vent, tels glands explosant aux feux d’inaction, maintenant debout, avivant la vie qui nous arriva; ventilant sans fin. E’M.C.
  • SE DANSER SOULEVANT SOL

    Par | 4 recommandés
    Quel chaos faudrait-il couver en soi s’enfantant au firmament, dansant, galéjeant à Nietzsche de ce pas exquisé de brise, soulevant Sol de la page effleurée, chantepleure d’ailleurs, poème à brûle-pourpoint, à l’Ici de soi qui s’y concilie, sigille, à celle qui gerbe au bras, merveilleusement éphémère au régal du regard gardé de tout obstacle de faconde - Poussière pulsée silences enlacés. E’M.C.
  • Portfolio

    NOVOS VISAGES CHIRAUX

    Par | 3 recommandés
    Le masque est-il un masque de comédie posé sur la tragédie de l’âme, Shan Sa; l’homme est-il moins lui-même quand il est sincère, Ô. Wilde; et, si entre-nous aussi sessiles soient-ils, nos grilles d’escrimes, aux défets de nos refaits, aux relais des faits, aux fées que se font les faux, les masques éclatent comme châtaignes et glands, à ces phacochères de «notre» image aux enchères. E’M.C.
  • L’ALGÉRIE, CE «PASSÉ QUI NE PASSE PAS» 1

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Indochine-Vichy- l’Algérie, quel chuintement, l’histoire au suint des abattoirs, suintement de sang-d-encre, aux chutes surrectionnelles du chut(e), et ce fugace Charles X passant paradoxale commande d’emp(r)ise au chouan, vendéen faux et hypocrite, dira Napoléon débarquant de lubie; et ce combat de termes aux thermes des im-bruyants brûlés: lèse-majesté-lèse-humanité, aux lices, etc. E’M.C.
  • Portfolio

    FAÎTE DE MÈRE

    Par | 4 recommandés
    Je te faîte mère, tu m’es faite infinie, mère- fête infinie mère, inintervallaire mère, merveilleuse amande mère Te fêter un jour aux norias d’un mois de mai[s], à tous les hautbois, même somptueusement, te confine à l’entrefaite. Ailé de racines, ô ma Gê, mère chérée, j’épands à d’autres parterres le germe de joie qui fait craquer le myocarde des détenteurs de rupture et l’amère amarre- E’M.C.
  • MARTINE CRIT À MAKROND POUR QU’IL RATE SES CNNRS

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Martine tartine à Jupy, de son gribouillis, tirant langue à en dire, grimaçant au Youpiii!!! makrout à Makron, gratis, tout rond au carré des acquêts, suées des anciens, grattis de retraites, top de fonds, plébéenne ceinture de chasteté économique, survoltant finances à l’aujourd’hui en charpie, l’odeur du paradise visquôs compensant l’anosmie souciale, au taratata de Ré-Pub- te Viv’Ah! E’M.C.