Le Fonds d'abonnements solidaires de Mediapart:comment y participer?

Déjà en premier, et on tient à insister là-dessus, il ne peut y avoir aucune équivoque : le fonds d'abonnements solidaires de Mediapart est tout à fait et complètement indépendant de Mediapart. Il est uniquement composé d'abonné.e.s au site du journal. Ce sont les abonné.e.s qui le font vivre et fonctionner depuis...2012... (déjà...).

L'abonné-type de Mediapart serait une abonnée ?! © Le Petit Journal L'abonné-type de Mediapart serait une abonnée ?! © Le Petit Journal
Peux-t-on dresser un portrait-type de l'abonné.e de Mediapart ? ...

...intelligent.e (et modeste...), et (la plupart du temps), généreux.se tendance "solidaire"... c'est en observant à différentes reprises le désir, l'intention affirmée, de venir en aide à des abonnés faisant part de certaines difficultés financières pouvant les amener à renoncer à leur abonnement que l'idée a germée (un peu longue la phrase !).

Nous avions même relevé incidemment que des abonné.e.s prenaient complètement à leur charge l'abonnement d'un.e autre participant.e, l'amitié n'étant finalement pas la moindre des choses partagée dans le Club de Mediapart...

Doit-on rajouter au portait-type de l'abonné.e de Mediapart le qualificatif de "riche" ?

Hommage à © Chimulus Hommage à © Chimulus

Je rigole, non pas "riche", mais "aisé", à l'abri du besoin et ayant envie d'étendre son "bon sort" à d'autres, moins bien à l'abri que lui/elle (ah, cette écriture inclusive on ne sait plus comment écrire, on se mélange les pinceaux !) ? en tout cas, il est arrivé que le fonds reçoive effectivement quelques chèques "vraiment" substantiels (à 3 chiffres...), de plus "petites" aides en nombre plus important, bien sûr aussi, finalement y'a aussi les "fauché.e.s-mais-pas-trop", et comme on sait que les petits ruisseaux font les "énôrmes" rivières...

En tout cas, une chose est sûre, c'est que les abonné.e.s qui ont bénéficié du fonds (et continuent à en bénéficier du reste : deux abonnements ces deux derniers jours),  les en remercient vivement (que des superlatifs, en fait...), on ne l'a peut-être pas assez répercuté (eh bien faute de temps, of corse, on n'a pas que ça à faire, donc on part pare au plus pressé...).

Donc (venons-en au fait...), constatant que des abonné.e.s se proposaient spontanément d'envoyer de l'argent pour aider d'autres abonné.e.s à le rester (abonné.e), on s'est dit : "mais pourquoi pas organiser (carrément) un dispositif de collecte afin d'octroyer des abonnements gratuits à des personnes en difficulté mais qui ont envie de continuer à avoir accès au site de Mediapart (journal et Club) ?"

 © Unknown © Unknown
...on n'a fait ni une ni deux... et voilà !...(cliquer ici), on peut lire en 2015 le billet d'Annie Lasorne (cliquer ici) et celui-ci, le bilan d'étape en 2017, c'est ici ! Beaucoup d'informations dans ces 4 billets, dont certaines ont changé ! L'association Camédia a été dissoute, mais le Fonds continue son action (telle la goélette persévérante sur l'océan...). Donc il ne faut plus tenir compte des éléments d'adresses et de compte bancaire mentionnés dans ces billets.

Rappel de comment on fait concrètement :

- la plupart du temps c'est le service abonnements de Mediapart qui nous fait savoir qu'un.e abonné.e leur indique qu'il/elle va mettre fin à son abonnement pour des raisons économiques. Le service abonnement lui indique la possibilité d'un abonnement "social" (5 €/mois ou 50€/an). Si cette personne déclare que même cette possibilité lui est impossible, à ce moment-là le service abonnements nous envoie ses coordonnées par mail (Nom et adresse mail - mais pas le pseudo). Nous adressons alors un mail à cette personne avec une boite mail créée pour le Fonds. Voir le texte de ce mail :Message proposition abonnement solidaire (pdf, 5.0 kB)

- la personne nous répond ou non, la plupart du temps ne répond pas ou décline, et finalement très rarement au vu du nombre d'envois, répond "oui", dans ce cas cette personne se montre extrêmement reconnaissante, c'est un des bons moments qu'on vit au fond(s) : ça fait plaisir de faire plaisir !

- quand la personne répond "oui", nous écrivons par mail au service abonnements de Mediapart pour leur demander de mettre en service cet abonnement.

un abonnement (gratuit) d'un an à Mediapart ! © Quelle bonne surprise ! un abonnement (gratuit) d'un an à Mediapart ! © Quelle bonne surprise !
Celui-ci est soustrait du crédit du nombre d'abonnements payés à Mediapart. Celui-ci s'exécute, et nous envoie copie de son action afin que nous puissions suivre en temps réel le nombre d'abonnements octroyés (et si on ne reçoit rien, demander si le nécessaire a bien été fait, en la matière, la réactivité est très importante afin les abonné.e.s ne voient pas leur accès au site interrompu !).

- il arrive (plus rarement) qu'on nous demande "en direct" un abonnement pour quelqu'un.e, nous en parlons alors entre nous, en général pas pour refuser, mais personne ne peut octroyer un abonnement sans que les autres membres en soient informés.

 

arbre à palabre © dreamsteam.com arbre à palabre © dreamsteam.com

 

- donc on gère un fichier tableur renseigné au fur et à mesure des octrois d'abonnements, Quand il n'y a presque plus d'abonnements on fait un billet pour une collecte...tout l'argent est ensuite envoyé à Mediapart qui, de son côté, fait payer l'abonnement 50 euros. Grâce à la dématérialisation des échanges, aucun frais "connexe" n'est compté.

 

Image déclarée libre de droits © Rawpixel.com Image déclarée libre de droits © Rawpixel.com
- nous sommes quatre personnes à suivre l'affaire, quatre à recevoir tous les messages, en toute transparence donc : Annie Lasorne, Jean-claude Charrié, Eugénio Populin et moi-même, Corinne N(ewey). N'hésitez pas à rejoindre l'équipe !

 

- dès l'origine nous avons décidé de ne pas demander de justificatifs de "précarité financière", nous ne sommes pas un service public...nous faisons confiance pour que les personnes n'abusent pas de celle-ci.

.... A ce jour et pour résumer, 133 abonnés ont bénéficié de ce dispositif, pour l'équivalent de 6.650 euros ! Il reste aujourd'hui 10 abonnements à octroyer, c'est le moment d'abonder le fonds, d'où également la publication de ce billet...

L'association Camédia étant dissoute, les dons ne peuvent plus lui être adressés. En attendant la mise en place d'une autre solution, je propose de

logo © Cactophonie logo © Cactophonie
fonctionner avec ma propre association, l'association "Cactophonie", que j'ai créée en 2013, et dont une des activités est la formation aux outils "numériques" (internet, sites, réseaux sociaux...), nous organisons des ateliers dans des locaux associatifs de notre ville.

Elle comprend un volet "action dans le domaine de l'éducation populaire", et en  tant qu'association déclarée, elle bénéficie de la qualification de "personne morale" qui l'autorise à recevoir tout à fait légalement des dons (ici dans ce cas pour le fonds, et, de plus, ces sommes ne sont pas destinées à son propre fonctionnement ou activités, mais seront intégralement reversées à Mediapart pour payer le nombre d'abonnements équivalents). Le traitement de ces fonds sera tout à fait transparent.

On peut aussi créer une nouvelle association, indépendante, surtout si on décidait par exemple d'étendre le fonds d'abonnements solidaires à des campagnes ponctuelles de soutien, pour aider un.e abonné.e vivant une situation problématique en relation avec Mediapart telle que celle qu'avait connue JamesinParis (voir ici et ici), JJMU (voir ici et ici) il n'y a pas si longtemps, ou Mithra Nomadeblues très récemment. Mais même sans ça, je me questionne en fait (tout ça demande de la disponibilité et beaucoup d'énergie...),...La discussion est ouverte...

Bon que dire de plus... avec ce billet plus ceux en lien, le tour doit être fait... n'hésitez pas à poser toute question que vous jugeriez utile et si vous en avez envie et le pouvez, cotisez à la cagnotte en envoyant vos courriers à l'adresse suivante :

source double sens.fr © Unknown source double sens.fr © Unknown
Association Cactophonie
60 rue Robert Ballion
33700 Mérignac

(au dos du chèque, établi à l'ordre de "Cactophonie", indiquer "fonds abonnements solidaires Mediapart")

Si vous préférez faire un virement, les éléments bancaires vous seront communiqués sur demande en "mp". Ne pas oublier de nous communiquer une adresse mail (valide) afin d'accuser réception de vos courriers et vous tenir informés !

Nous rappelons également que nous espérons et serons ravis que d'autres personnes rejoignent l'équipe, plus on est de fous...

♦ adresse mail : fondsabonnement@gmail.com

Corinne N(ewey)
Membre de l'équipe du Fonds d'abonnements solidaires de Mediapart

Lire également ici : "Un caffé sospeso"

Embarquement sur le Bélem © Corinne N Embarquement sur le Bélem © Corinne N

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.