Billet de blog 27 juil. 2020

Appel à contributions: «Un lieu, une œuvre»

« Un lieu, une œuvre » : cette année, nous vous proposons de déconfiner les chroniques littéraires de l’été (désormais ouvertes aux films, séries et à tout type d’œuvre) en les reliant à un lieu qui vous est cher. Une double carte postale personnelle pour partager les géographies intimes de chacun : une pièce de théâtre vue lors d’un voyage, l’Italie de Stendhal qui vous rappelle votre Bretagne natale, un château aperçu dans un film qui vous évoque votre cachette d’enfance... Cet été, le Club se transforme en atelier d’écriture.

Le Club Mediapart
Sabrina Kassa, Livia Garrigue, Guillaume Chaudet Foglia et Sarah Bosquet sont les responsables du Club Mediapart
Journaliste à Mediapart

L’été, lorsque le flux des contributions du Club s’amenuise, nous vous proposons habituellement de chroniquer votre (ou vos) livre(s) favoris (ici, l’édition de l’année dernière). Plus récemment, avec le confinement, nous vous avons également convié·e·s à « partager les trésors de votre bibliothèque » pour se tenir chaud et créer du lien, trésors que nous avons rassemblés dans un journal participatif (retrouvez ici le billet de Sabrina Kassa et ici l’édition participative littéraire). Vous avez été nombreux à le faire, merci d’avoir participé ! 

Pour cette année 2020 marquée par le Covid-19 et son étrange été incertain, où la mode sera davantage aux vacances statiques et aux voyages de proximité, nous avons eu envie de déconfiner et d’aérer un peu cet appel à contributions. L’élargir à tout type d’œuvre, d’abord – livres, films, séries, arts plastiques ou vivants – mais aussi faire appel aux géographies mentales de chacun.

Choisissez un lieu (où vous êtes ou qui est important dans votre vie), racontez-nous son histoire et pourquoi vous y êtes attaché (avec une photo récente ou issue de vos archives). En second temps, parlez-nous d’une œuvre qui vous a marquée, et ce qui la relie à votre lieu.

Exemple :

Partagez ainsi une sorte de carte postale personnelle, à la manière d’un double autoportrait. 

Un lieu ordinaire ou insolite, urbain ou rural, bétonné ou champêtre, populeux ou dépeuplé, un souvenir de jeunesse que vous chérissez, un lieu de vacances, la maison familiale, une réminiscence de voyage, de la friche industrielle à la forêt vierge, en passant par le modeste repaire de votre enfance. Ce lieu vous reflète intimement, quelle qu’en soit la raison.

En regard, une œuvre qui vous est chère entretient avec cet endroit un lien secret ou patent, symbolique ou tangible. Toutes sortes de diptyques lieu/œuvre sont encouragés, des rapprochements les plus arbitraires au plus littéraux, des plus poétiques aux plus évidents.

Tous les formats et présentations sont autorisés : l’exercice d'écriture est entièrement libre. Pas besoin de faire trop long ! Mais n’oubliez pas d’indiquer en légende de votre photo où se situe votre lieu et les raisons qui vous y ont mené·e.

L’année dernière, nous avions lancé la série en nous prêtant au jeu, chroniquant deux livres importants pour nous, Certaines n’avaient jamais vu la mer, de Julie Otsuka, et Le Testament, de François Villon. De nouveau, cette année, nous tentons l’exercice. Voici la chronique de Livia Garrigue, bientôt suivie par celle de Sabrina Kassa et de Guillaume Chaudet-Foglia

Jean-Michel Blanquer exige des « vacances apprenantes » pour préparer la rentrée ; nous proposons plutôt un été créatif pour profiter de nos passions et les partager. Le Club se transforme en atelier d’écriture : n’hésitez pas à nous contacter à leclub@mediapart.fr si vous avez besoin d’aide et de conseils pour écrire votre billet.

Cinq livres de la rentrée littéraire sont à gagner lors d’un tirage au sort à l’issue de l’été.

P.-S. : nos chroniques hebdomadaires, « L’Hebdo du Club », ont disparu depuis quelques mois. Elles reviendront en septembre, ainsi que de nouveaux projets, comme celui d’une newsletter exclusivement dédiée au Club.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci
Journal — Maghreb
En Libye, l’impasse politique provoque la colère sociale
Un an et demi après le cessez-le-feu, le pays est bloqué, à nouveau divisé entre le camp du maréchal Haftar, à l’est, et le gouvernement reconnu par l’ONU, à l’ouest. À l’instabilité politique s’ajoute une crise sociale alarmante.
par Ariane Lavrilleux
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis
Billet d’édition
60 ans d’indépendance : nécessité d’un devoir d’inventaire avec la France
L’année 2022 marque les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie. Soixante ans d’indépendance, un bail ! « Lorsqu'on voit ce que l'occupation allemande a fait comme ravage en quatre ans dans l'esprit français, on peut deviner ce que l'occupation française a pu faire en cent trente ans.» Jean Daniel  Le temps qui reste, éditions Plon, 1973.
par Semcheddine
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum