Billet de blog 27 juil. 2020

Appel à contributions: «Un lieu, une œuvre»

« Un lieu, une œuvre » : cette année, nous vous proposons de déconfiner les chroniques littéraires de l’été (désormais ouvertes aux films, séries et à tout type d’œuvre) en les reliant à un lieu qui vous est cher. Une double carte postale personnelle pour partager les géographies intimes de chacun : une pièce de théâtre vue lors d’un voyage, l’Italie de Stendhal qui vous rappelle votre Bretagne natale, un château aperçu dans un film qui vous évoque votre cachette d’enfance... Cet été, le Club se transforme en atelier d’écriture.

Le Club Mediapart
Sabrina Kassa, Livia Garrigue, Guillaume Chaudet Foglia et Sarah Bosquet sont les responsables du Club Mediapart
Journaliste à Mediapart

L’été, lorsque le flux des contributions du Club s’amenuise, nous vous proposons habituellement de chroniquer votre (ou vos) livre(s) favoris (ici, l’édition de l’année dernière). Plus récemment, avec le confinement, nous vous avons également convié·e·s à « partager les trésors de votre bibliothèque » pour se tenir chaud et créer du lien, trésors que nous avons rassemblés dans un journal participatif (retrouvez ici le billet de Sabrina Kassa et ici l’édition participative littéraire). Vous avez été nombreux à le faire, merci d’avoir participé ! 

Pour cette année 2020 marquée par le Covid-19 et son étrange été incertain, où la mode sera davantage aux vacances statiques et aux voyages de proximité, nous avons eu envie de déconfiner et d’aérer un peu cet appel à contributions. L’élargir à tout type d’œuvre, d’abord – livres, films, séries, arts plastiques ou vivants – mais aussi faire appel aux géographies mentales de chacun.

Choisissez un lieu (où vous êtes ou qui est important dans votre vie), racontez-nous son histoire et pourquoi vous y êtes attaché (avec une photo récente ou issue de vos archives). En second temps, parlez-nous d’une œuvre qui vous a marquée, et ce qui la relie à votre lieu.

Exemple :

Partagez ainsi une sorte de carte postale personnelle, à la manière d’un double autoportrait. 

Un lieu ordinaire ou insolite, urbain ou rural, bétonné ou champêtre, populeux ou dépeuplé, un souvenir de jeunesse que vous chérissez, un lieu de vacances, la maison familiale, une réminiscence de voyage, de la friche industrielle à la forêt vierge, en passant par le modeste repaire de votre enfance. Ce lieu vous reflète intimement, quelle qu’en soit la raison.

En regard, une œuvre qui vous est chère entretient avec cet endroit un lien secret ou patent, symbolique ou tangible. Toutes sortes de diptyques lieu/œuvre sont encouragés, des rapprochements les plus arbitraires au plus littéraux, des plus poétiques aux plus évidents.

Tous les formats et présentations sont autorisés : l’exercice d'écriture est entièrement libre. Pas besoin de faire trop long ! Mais n’oubliez pas d’indiquer en légende de votre photo où se situe votre lieu et les raisons qui vous y ont mené·e.

L’année dernière, nous avions lancé la série en nous prêtant au jeu, chroniquant deux livres importants pour nous, Certaines n’avaient jamais vu la mer, de Julie Otsuka, et Le Testament, de François Villon. De nouveau, cette année, nous tentons l’exercice. Voici la chronique de Livia Garrigue, bientôt suivie par celle de Sabrina Kassa et de Guillaume Chaudet-Foglia

Jean-Michel Blanquer exige des « vacances apprenantes » pour préparer la rentrée ; nous proposons plutôt un été créatif pour profiter de nos passions et les partager. Le Club se transforme en atelier d’écriture : n’hésitez pas à nous contacter à leclub@mediapart.fr si vous avez besoin d’aide et de conseils pour écrire votre billet.

Cinq livres de la rentrée littéraire sont à gagner lors d’un tirage au sort à l’issue de l’été.

P.-S. : nos chroniques hebdomadaires, « L’Hebdo du Club », ont disparu depuis quelques mois. Elles reviendront en septembre, ainsi que de nouveaux projets, comme celui d’une newsletter exclusivement dédiée au Club.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose