Félix Tréguer

Chercheur, cofondateur de La Quadrature du Net

Europe

Sa biographie
Je suis doctorant en études politiques au Centre de recherches historiques (EHESS), chargé de recherche au Centre de recherches internationales (Sciences Po) et à l’ISCC (CNRS), et membre fondateur de l’association La Quadrature du Net. Depuis mars 2015, je suis chargé de recherche auprès de Didier Bigo au Centre de recherches internationales (CERI-Sciences Po), dans le cadre du projet ANR UTIC consacré à la surveillance d’Internet par les agences de renseignement occidentales et les formes de collaboration et de résistance induites par ces pratiques. En janvier 2016, j’ai rejoint l’Institut des Sciences de la Communication (ISCC-CNRS) pour travailler sur le projet netCommons, consacré aux réseaux Internet citoyens en Europe. Je mène depuis 2012 une thèse au sein de l’École des hautes études en sciences sociales (CRH-EHESS). Ma thèse analyse les controverses autour de la liberté de communication (diffamation, insultes, violation du secret d’État, violation du droit d’auteur, manifestations en ligne, etc.) et montre en quoi elles traduisent l’affrontement radical de différentes conceptions de l’espace public, du droit et de la citoyenneté. Entre 2009 et 2012, j’ai été permanent chargé des affaires institutionnelles et juridiques au sein de l’organisation La Quadrature du Net, qui s’engage dans les débats réglementaires relatifs aux droits fondamentaux sur Internet. Je suis redevenu simple bénévole à l’été 2012 afin de me consacrer à ma thèse. Lorsque La Quadrature du Net s’est constituée en association en février 2013, j’ai fait partie de ses membres fondateurs et ai intégré le Conseil stratégique aux côtés des cofondateurs historiques de La Quadrature. Depuis leurs débuts en 2015, je participe aux « exégètes amateurs », la petite équipe bénévole en charge des stratégies juridiques contentieuses menées par La Quadrature conjointement avec les associations FFDN et FDN (fournisseurs d’accès associatifs).
Son blog
49 abonnés Internet & Démocratie
Ses éditions
Voir tous
Voir tous
  • Édition Libres enfants du numérique

    Le Conseil d'État fait peu de cas de la liberté d'expression sur Internet

    Par
    L'hiver dernier, la jurisprudence Dieudonné du Conseil d'État avait déjà suscité des inquiétudes quant à la protection de la liberté d'expression en droit français. Bien qu'il comporte des propositions positives sur les nombreux autres sujets abordés, le rapport sur le « numérique et les droits fondamentaux » publié hier par la section du rapport et des études du Palais-Royal tend à les confirmer, puisqu'il légitime l'extrajudiciarisation des atteintes portées à cette liberté fondamentale.