Flamant Daniel

Auteur de romans

SAINTES 17100 - France

Sa biographie
Auteur de romans et biographies : Ligne d'erre, Harmonies pour temps déraisonnables, Selon les eaux claires de mon être, Et on oubliera tous les affreux (parodie politique écrite sous le pseudo de Camille Elie), Poussière de siècles, Lettre du bout de la vie (les camps de représailles nazis), aux Editions Mots et Cris. Hélène Brion, institutrice féministe, syndicaliste, pacifiste pendant la guerre de 14-18, aux Editions Raison et Passions. Lectures musicales (dernières en date : Textes d'exil et milongas de Borges, avec le guitariste Bernard Scotti ; Les carnets du sous-sol de Dostoïevski, avec le violoncelliste Nicolas Munoz) Rédaction de chroniques Ateliers et stages d'écriture
Son blog
2 abonnés Le blog de Flamant Daniel
Voir tous
  • ECOUTE LA TERRE PLEURER

    Par
    Ecoute la Terre pleurer, nouveau roman de Daniel Flamant publié le 17 février 2021
  • Renault : ouf ! Enfin des garanties !

    Par
    Petit coup de colère après les propos de la secrétaire générale de Renault qui ose parler de développement en supprimant 15000 emplois, en enveloppant le tout dans un papier très "novlangue", par exemple "excellence optimisée"...
  • NI MACRON, NI MELANCHON, NI HULOT, EVIDEMMENT ENCORE MOINS LE PEN EN EMBUSCADE...

    Par
    Nous n'avancerons pas si chacun fait semblant d'ignorer l'échéance de 2022, elle constitue un passage obligé et un marche-pied pour les orientations nouvelles à construire qui fonderont la politique écologico-socio- économique et la démocratie dans laquelle elle se mettra en oeuvre.
  • 1er Mai façon Macron

    Par
    Réaction désabusée devant tant d'hypocrisie
  • Le "monde d'après" c'est maintenant !

    Par
    Je ne suis peut-être pas suffisamment informé, mais je ne vois pas que la mouvance de gauche se remue beaucoup pour construire dès maintenant une plate-forme de réflexion et d'action, référence politique pour les combats à venir. Qu'attendons-nous pour nous organiser et nous préparer à ce fameux "monde d'après" dont on nous rebat les oreilles avec force larmes de crocodile...