Blog suivi par 3 abonnés

Le blog de Gaïa Amanoh

  • Morts et enterrés ils ne seront plus visibles

    Par | 5 commentaires | 3 recommandés
    Le manifeste publié par le ou les auteurs de l'attentat de Christchurch démontre un lien plus que superficiel avec le débat public français autour de l'Islam et des Musulmans. Le parallèle n'est malheureusement pas uniquement à faire avec l'extrême droite, car c'est sans doute la haine de la visibilité des Musulmans qui lie le plus ces terroristes avec la dérive du débat public en France.
  • Pourquoi faut-il se réjouir de l’élimination du Paris Saint-Germain ?

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Que l’on soit ou non amateur de football et suiveur des compétitions européennes de clubs, il y a des raisons objectives de se réjouir de cette énième élimination précoce du Paris Saint-Germain en Ligue des Champions.
  • Indépendance et "clochardisation"

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Les réactions aux perquisitions relatives à la France Insoumise ont mis à jour des conceptions binaires et dogmatiques à l'égard de l'autorité judiciaire. Entre l'idéalisation des juges "indépendants" et la suspicion jusqu'à l'outrance à l'égard des procureurs, l'on passe à côté d'enjeux autrement plus importants que les conséquences de cette affaire sur la popularité de Jean-Luc Mélenchon.
  • Médine ? Don't panik !

    Par | 105 commentaires | 26 recommandés
    Alors que Brassens se vantait en son temps d'être « le polisson de la chanson », il semble qu'en notre époque il faille rouler droit, sans faire le moindre écart sous peine que certains milieux invitent l'Etat à bafouer la liberté d'expression, la liberté de réunion, la liberté du commerce. Qu'à cela ne tienne, prenons prétexte de cette pauvre actualité pour rappeler des choses « simples, basiques ».
  • Triste récit d'une France qui s'abîme

    Par | 13 commentaires | 27 recommandés
    Triste récit d'une France qui s'abîme entre déversement de haine et lâcheté. L'hystérie des uns et le mutisme des autres en disent long sur l'état d'une société qui s'hystérise au point de faire le jeu de ses ennemis, et c'est la France qui s'en trouve blessée.