Guillaume Goutte

Correcteur de presse

Son blog
18 abonnés Monatte waz a punk
Voir tous
  • Petit manuel de résistance pour correcteur ubérisé

    Par
    À propos de la parution de « Correcteurs et correctrices, entre prestige et précarité », aux éditions Libertalia.
  • M. Tomsin : « Composer, mettre en page, imprimer et éditer de merveilleux livres »

    Par
    Marc Tomsin nous a quittés aujourd’hui. Il a rendu son dernier souffle à La Canée, en Crète. Cet infatigable militant libertaire, correcteur de presse, tout entier engagé dans la solidarité internationale, était connu et apprécié de beaucoup. En 2011, je m’étais entretenu avec lui, pour « Le Monde libertaire », au sujet de ses activités d’éditeur. Voici l’entretien, tel qu’il a été publié.
  • Jules Bergeret, le correcteur qui devint général de la Commune

    Par
    Portrait de Jules Bergeret. Portrait de Jules Bergeret.
    Cet enfant des Hautes-Alpes n’a été correcteur d’imprimerie que pendant quelques années, très vite happé par les turbulences de l’histoire. Voltigeur de la Garde impériale, membre de la 1re Internationale, général insurgé, éditeur de journal, Jules Bergeret, républicain et socialiste, a une vie plutôt atypique, que les quelques mois de la Commune de Paris bouleversent pour toujours.
  • Le label syndical a-t-il un avenir?

    Par
    Le label syndical va fêter ses 145 ans ! Apparu dans un climat xénophobe, il a fini par s’imposer dans certaines professions comme la garantie de conditions de travail et de rémunération décentes et a même ouvert la porte à des débuts de contrôle ouvrier. Mais du contrôle ouvrier à la cogestion, il y a parfois peu de distance… Quel avenir a, au XXIe siècle, cette pratique syndicale centenaire ?
  • « Caillasser » la CGT ? Réponse à Juan Branco

    Par
    Le 23 janvier 2019, dans l’émission « Là-bas si j’y suis », Daniel Mermet avait invité l’avocat Juan Branco et le député de La France insoumise Alexis Corbière. L’émission était enregistrée en public, dans le local du Lieu-Dit, rue du Sorbier. L'occasion, pour Juan Branco, de faire le procès de la CGT. Réponse.