• 5 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 9 contacts
Voir tous
  • Maroc-Algérie : Les réfugiés syriens otages de la crise du Sahara

    Par
    On est bien loin des images véhiculées par le film «Casablanca» (1942) où le night-club, géré par un américain en exil, sert de refuge à ceux en quête de papiers pour quitter le pays. Un Maroc où se mêlent exil politique, sacrifice et amour impossible.
  • Réfugiés syriens: vous avez dit pays frères?

    Par
    Ils sont syriens et ont fui leur pays à cause de la guerre, le terrorisme ou le régime de Bachar Al Assad. Nombreux sont ceux qui transitent par des pays arabes, sans toutefois y rester. Arrivés en Europe, ils se sentent en sécurité mais gardent une amertume dans leur cœur : ne pas avoir été bien reçus, voire de ne pas avoir été du tout reçus par leurs « frères ».
  • Maroc: Journalisme assassin et assassinat du journalisme

    Par
    Qui est derrière les "médias" diffamatoires au Maroc? Il s’agit ici de l’émergence d’un nouveau «genre journalistique» loin de la presse sensationnelle qui s’alimente de la vie privée des personnalités publiques. Cette «presse» ne touche pas à celles qui sont proches du régime, mais seulement à des personnalités critiques envers la monarchie.
  • P. Baudouin: “Les pratiques du régime de Mohammed VI ressemblent à celles de Ben Ali"

    Par
    Ancien secrétaire général puis président de la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH), Maître Patrick Baudouin est un fin connaisseur de la situation des droits Humains au Maghreb mais aussi en Afrique. Dans cet entretien, il nous livre sa vision de l’état des lieux des libertés au Maroc ainsi que le bilan de Mohammed VI en la matière.
  • Affaires Monjib et Yunus (Maroc-Azerbaïdjan): mêmes techniques de répression

    Par
    La ressemblance entre l’affaire Maâti Monjib (Maroc) et celle de Leyla Yunus (Azerbaïdjan) est juste étonnante. Monjib et Yunus sont deux militants actifs des droits humains et symboles de la dissidence dans leurs pays. Les régimes marocain et azerbaïdjanais ont utilisé, d’une façon fort surprenante, exactement les mêmes méthodes et stratagèmes dans leur tentative de les discréditer.