Blog suivi par 13 abonnés

Le blog de Hocine kerzazi

Enseignant, chercheur.
Poitiers. - France
  • L'ennemi musulman

    Par | 1 recommandé
    Aujourd'hui en France, les musulmans ne seraient autres que des fantassins « islamistes » préparant l'invasion rampante du pays. Les nouveaux démons de l'islamophobie font l'objet de toutes les indulgences et face à des attaques aussi violentes, il est plus que jamais urgent deprendre langue afin de lutter contre ces dérives. Ce n'est rien d'autre qu'une question de survie et d'honneur.
  • Lettre ouverte à Mme Rossignol, Ministre des Droits des femmes.

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Le spectacle pitoyable et pathétique que vous nous avez offert sur le plateau de BFM TV en qualifiant les Français de confession musulmane de « Franco-musulmans » restera définitivement l’un des plus grands actes d’irresponsabilité politique et morale de la Ve République.
  • Le « djihadisme » n’existe pas en islam

    Par
    L’émergence de la mouvance « djihadiste » est si rapide et puissante aujourd’hui qu’elle appelle impérieusement des clarifications terminologiques. Le présent article s’inscrit ainsi dans ce contexte tragique de « terreur djihadiste » et se propose d’engager une réflexion sur les fondamentaux sémantiques du « djihad » en islam.
  • Faire taire la haine « djihadiste »

    Par
    Le « djihadisme » est une pathologie dont nous connaissons toutes les phases de sa monstrueuse diffusion : embrigadement des plus jeunes sur internet, constitution de troupes de mercenaires sur le terrain, mépris de l’être humain faisant litière de la tolérance religieuse.
  • Les icônes vénérées du salafisme

    Par
    Les références historiques mobilisées par les adeptes salafis tiennent en quelques noms : Ibn Hanbal, Ibn Taymiyya, Ibn Abd al-Wahhâb et al-Albânî. Or, cette mise en icône s’opère par une ignorance volontaire de centaine d’autres noms que la tradition historiographique musulmane a pourtant consignés avec détails.
  • Les 5 piliers du salafisme

    Par
    Les salafis entendent revenir aux modèles des premières générations de musulmans qui portèrent l’Empire musulman à son apogée. Les « pieux prédécesseurs » sont ainsi synonymes, dans leur esprit, d’une période prospère marquée par les conquêtes militaires. Or, ce « retour aux sources » suggère de faire table-rase du passé par une remise en cause des quatre écoles du droit traditionnel du sunnisme.
  • Le salafisme, aux origines du littéralisme

    Par
    Le vocable « salafi » est une construction médiatique récente que ne corrobore aucune réalité historique. Ses adeptes se caractérisent par une lecture littéraliste aveugle des textes sacrés, une prétention à l’appartenance au « Groupe Rescapé », et le refus de toute critique de l’autorité. Dans leur mode vie, ils rejettent la laïcité et rompent en visière avec avec le milieu non islamique.
  • L’éthique: une alternative pour nos cités.

    Par
    Mon propos se pose en alternative face aux effets décervelant et déstructurant de certaines modes vestimentaires, musicales, audiovisuelles et autres divertissements abrutissants offerts malheureusement en seule pitance à nos jeunes.
  • Briser les clichés sur l’islam et les banlieues : « Sous-France.fr »

    Par
    Vaincre le fatalisme qui gangrène les cités : tel est le projet ambitieux d’un photographe de talent. Son site internet sobrement intitulé « SOUS-FRANCE» offre une galerie de portraits engagés dans le mouvement d’ouverture sociale et culturelle qui gagne en ce moment les quartiers populaires. Détour recommandé pour aiguiser sa réflexion sur les banlieues.
  • Gaza: l'éthique au-delà des cris

    Par
    Protester contre la barbarie que subit le peuple palestinien au nom de valeurs ethniques ou religieuses serait tomber dans le piège béant de l’amalgame primaire.