Jean Lafont

membre du comité exécutif de Mouvement ECOLO, ancien conseiller régional

Son blog
13 abonnés Le blog de Jean Lafont
Voir tous
  • Lettre à mes ami.e.s Gilets Jaunes

    Par
    Grâce à votre action, la question démocratique s'est invitée avec fracas sur la place publique, avec votre proposition de « referendum d'initiative citoyenne », le RIC. Vous avez refusé l'invisibilité dans laquelle vous cantonnait la société, pour vous mettre à parler et retrouver la dignité qui vous était refusée. Macron parlait des « gens qui ne sont rien ».
  • Un nouveau chantier pour les Gilets jaunes ?

    Par
    Depuis le tournant libéral des années 1980, les services publics sont devenus la cible des classes dirigeantes, avec pour maître-mot la rentabilité financière et la mise en concurrence. Haro contre les fonctionnaires privilégiés et qui ne travaillent pas assez, contre les services publics inefficaces, incapables de s'adapter aux besoins, et qui coûtent cher à la collectivité!
  • Gilets jaunes: «C'est une révolte?» - «Non sire, c'est une révolution»

    Par
    Pourquoi les Gilets Jaunes font-ils si peur au gouvernement et aux grands media ? Pourquoi ont-ils obtenu plus (même si les 10 milliards lâchés en décembre par Macron sont quelque peu gonflés) que des années de manifestations, qui réunissaient parfois plus d'un million de personnes, comme sur la loi travail ? Et quelle suite au mouvement ?
  • Usagers, le combat pour les services publics est aussi le vôtre !

    Par
    Macron, en bon commis du capital financier qui l'a mis au pouvoir, a entrepris de rayer un siècle de conquêtes sociales (1936, programme du Conseil National de la Résistance) à travers la démolition des services publics. Le rapport Action Publique 2022, qu'il aurait voulu garder secret, annonce clairement la couleur de ce qu'il faut bien appeler une entreprise de démolition massive.
  • EELV : Au centre toute, vers l'écologie de marché !

    Par
    « Le profit n'est pas incompatible avec la défense de l'entreprise » ; « je suis pour la libre entreprise, l'économie de marché », « il faut que les manifestations [des gilets jaunes] du samedi s'arrêtent ». Voilà, par la bouche de la tête de liste d'EELV aux élections européennes, le grand retour de l'« écologie de gouvernement », l'« écologie positive, pragmatique », l'écologie du concret.