Blog suivi par 3 abonnés

Le blog de Jean-Marie Réveillon

  • Zoé Konstantopoulou : « On instaure en Europe un état d’urgence antidémocratique »

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Une déclaration faite lors de la conférence « Un bouclier pour l’Europe : la Charte des droits fondamentaux de l’UE » organisée à Bruxelles par la GUE/NGL, à l’initiative de la députée italienne au parlement européen Barbara Spinelli. Un article traduit pour le compte de Laïki Enotita-Paris et de Tlaxcala par Jean-Marie Réveillon
  • Interview de D. Stratoulis: "Le gouvernement met en pratique un nouveau pillage des retraites"

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Dimitris Stratoulis, ancien ministre chargé de la question des retraites dans le précédent gouvernement Tsipras, à propos du projet de loi sur les retraites actuellement discuté au parlement. Traduit par Jean-Marie Réveillon.
  • Comment les créanciers de la Grèce s'approprient toute la richesse du pays

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Le gouvernement Tsipras, conformément aux "accord" conclus sous la contrainte avec les créanciers, offre aux fonds vautours les prêts à risque. Avec l'accélération des privatisations, c'est l'ensemble de la richesse, publique et privée, de la Grèce qui est concernée. Le projet de loi présenté le 12 décembre en procédure accélérée met en musique cette colonisation du XXIème siècle.
  • Frontières grecques: La presse bafouée, les réfugies évacués

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Une opération des MAT [CRS grecs] d’une barbarie sans précédent aux frontières entre la Grèce et l’ARYM* [Ancienne République Yougoslave de Macédoine] à Idomeni]. Le 12/12/2015. Traduction Jean-Marie Réveillon pour Laïki Enotita et Tlaxcala
  • La privatisation de l’énergie électrique en Grèce

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
    Une intervention de Flora Papadede au débat d'experts organisé par le groupe parlementaire de Die Linke (La Gauche) au Bundestag le 2/11/2015, sur le thème des privatisations de l’énergie électrique, des ports et des chemins de fer en Grèce.* Traduit du grec par Jean-Marie Réveillon pour Tlaxcala, Laïki Enotita et ce blog
  • Recapitalisation des banques grecques et prêts à risques

    Par | 2 commentaires | 10 recommandés
    Par Yannis Tolios*. Du fait du projet de loi sur la nouvelle recapitalisation des banques et des changements introduits dans leur régime de propriété, la question des prêts à risques et de la vente aux enchères de logements entre dans une nouvelle phase.
  • Le sauvetage des banques dans le monde et la troisième recapitalisation des banques grecques

    Par | 2 recommandés
    Depuis 2008 et l’apogée de la crise financière internationale, le monde capitaliste est pris dans un tourbillon de sauvetages. Pas le sauvetage des réfugiés -eux peuvent se noyer sans susciter de larmes dans les eaux de la Mer Egée- mais le sauvetage des banques. Par Yannis Kimbouropoulos. Traduction de Jean-Marie Réveillon
  • Aris Messinis, reporter photographe : Abattez le mur de l’Evros – A Lesvos, nous vivons un nouveau drame syrien.

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Photos Aris Messinis pour AFPReportage Nadia Vasiliadousource http://www.presspublica.grhttps://grecefranceresistance.wordpress.com/2015/11/03/aris-messinis-reporter-photographe-abattez-le-mur-de-levros-a-lesvos-nous-vivons-un-nouveau-drame-syrien/Traduction du grec Jean-Marie Reveillon3/11/2015« Nous vivons une nouveau drame syrien à Lesvos. L’état, notre état de gauche, n’existe pas. Il laisse les volontaires et les pêcheurs recueillir les gens au milieu des vagues. La seule chose que fasse notre état de gauche, c’est de twitter sur le compte du premier ministre à propos de l’Europe qu’il souhaite. Une Europe, figurez-vous, de la solidarité et de l’humanisme. »
  • L'énigme Syriza

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
     (Auto)critiqueUn billet du caricaturiste Stathis, paru sur le site enikosle 20/10/2015 Il est difficile d'observer dans l'histoire une métamorphose ovidienne, une mutation de leader politique, semblable à celle de Tsipras. Tout aussi difficile pour un parti de gauche, ou du moins pour ce qui est resté de sa substance, de s'adapter à cette évolution en s'efforçant de parler le langage qu'il utilisait avant de se rallier à la politique qu'il avait combattu.
  • Parenthèse de gauche et connerie de droite

    Par | 1 recommandé