• 17 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Kazakhgate : les experts de la Commission démissionnent un à un

    Par
    Selon la presse belge, les experts de la Commission d’enquête parlementaire du Kazakhgate quittent le navire un à un : deux d’entre eux auraient posé leur démission, un troisième pourrait suivre. Plus grave encore, la Commission pourrait perdre un de ses membres éminents, en la personne d’un Commissaire, dans les jours à venir.
  • « Kazakhgate » : Ablyazov auditionné en échange d'un passeport et d'une immunité ?

    Par
    L'affaire du Kazakhgate semble prendre une tournure nouvelle. Mukhtar Ablyazov cultive depuis longtemps une dent contre les trois hommes d'affaires injustement mis en cause par la justice belge. Celui-ci a donc fait d'une pierre deux coups: diffamer ses anciens adversaires lors d'une audition prochaine, en échange d'un passeport et d'une immunité dont il a désespérément besoin.
  • Le “Trio kazakh”, victime d’un coup monté ?

    Par
    Outre-atlantique, le retentissant procès de Rinat Akhmetshin, un lobbyiste américano-russe proche du Kremlin, pourrait avoir des répercussions insoupçonnées sur la commission d'enquête sur la loi pénale en Belgique, dont les conclusions sont attendues sous peu. Révélations.
  • Dirk Van der Maelen reconnait à demi-mot l’innocence de Patokh Chodiev

    Par
    Le président de la commission d'enquête sur la transaction pénale, dont les travaux commencent à être très critiqués, a répondu aux questions de l'hebdomadaire flamand « Knack. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce témoignage est accablant pour la commission... et son président lui-même.
  • La Société Générale a conclu une transaction pénale… avant son vote

    Par
    On savait que la Société Générale était la première à avoir bénéficié de la transaction pénale dont on accuse pourtant le trio kazakh d’être à l’origine, on apprend désormais que cette même Société Générale avait négocié cette transaction avec le parquet d’Anvers… avant même que la loi ne soit votée. Accablant pour la banque française.