Blog suivi par 1 abonné

Le blog de jfbolzinger

Activiste écommuniste
  • « L’inhumain d’abord » n’a pas partie gagnée.

    Par | 1 recommandé
    Le capital accélère une digitalisation inhumaine de l’économie conforme à ses intérêts. Le néolibéralisme met en œuvre en France un étatisme autoritaire de marché qui fait fi de la démocratie et de l’état de droit. La non-opposition entre social et écologie monte en puissance et la démarche de rassemblement qui se dessine à gauche et dans l’écologie nourrit un espoir concret.
  • Le mouvement social appelle à réhabiliter la politique

    Par | 1 recommandé
    Du mouvement des gilets jaunes à celui sur les retraites, il y a conjugaison entre société civile et monde du travail. La montée de l’extrême droite est parfaitement résistible. Bâtir un rapport de force politique à gauche en faveur du monde du travail nécessite de faire rentrer le débat politique et la citoyenneté dans le travail. C’est l’urgence politique posée par ce mouvement social.
  • Migration : un changement d’ère

    Par | 1 recommandé
    60 millions de réfugiés aujourd’hui, 270 millions en 2050 . Guerres, réchauffement climatique, pauvreté… toutes les frontières vont devenir illusoires et les murs identitaires ne provoqueront que violence et guerre. Nous ne vivons pas une crise migratoire mais un changement d’ère propre à ressourcer le meilleur de nos valeurs. L'humanité a une origine commune, un patrimoine génétique commun.
  • Les jeunes activistes révolutionnent la révolution.

    Par
    Au-delà de Greta Thunberg les dynamiques initiées par de jeunes activistes obtiennent des résultats sans commune mesure avec les méthodes traditionnelles des organisations existantes. Le contenu est aussi important que la manière de faire. La construction d’une lucidité collective où les citoyens sont premiers et les organisations au service de ce rassemblement et non d’elles-mêmes, est urgente.
  • Numérique : le capital en force

    Par
    L’arrestation de Jullian Assange est révélatrice de la volonté des forces du capital d’asseoir une mainmise totale sur Internet. Elle renvoie à un cyber contrôle beaucoup plus profond dans l’ensemble de l’économie. Le désarroi des forces du travail face à une révolution dont elles sont l’auteur doit cesser.
  • Démocratie d'intervention

    Par
    Grand débat ou pas, la soif à dire son mot s’exprime. La démocratie d’intervention demande de changer nos manières de faire. Elle est dynamisée lorsque la révolution numérique développe le pouvoir d’agir des personnes. La construction d’une alternative appelle un débat–action permanent où la démocratie d’intervention sera la meilleure garante des contenus transformateurs.
  • Vrai ou faux grand débat?

    Par | 2 recommandés
    La parole se libère sur tous les sujets. La réhumanisation de la société, la reconstruction du lien social font recette. Citoyens et salariés refusent un cadre contraint et veulent mener un vrai débat. Oui à un vrai débat dans chaque entreprise et dans chaque cité qui n’hésite pas à bousculer les cadres pour imprimer de vrais changements et déjouer les tentatives permanentes de division des 99%.
  • Gilets jaunes, syndicalisme, politique

    Par | 2 recommandés
    A l'exemple des négociations salariales dans la métallurgie, une démarche syndicale bien menée permet de traduire le climat social actuel en résultats concrets. Plutôt que de se cantonner dans l'agit-prop, la gauche politique a l'occasion de se régénérer en s'impliquant dans la vie de l'entreprise pour reconstruire un projet transformateur réconciliant le travail et le hors-travail.
  • Bonne année aux 99 %

    Par | 2 recommandés
    Depuis 2016 une bonne partie des 99% entrent dans la danse. Le mouvement des gilets jaunes comme la signature de la pétition climat par 1,5 million personnes en témoignent. La nostalgie des classes d’antan peut être paralysante pour le rassemblement. Il en est de même avec la recherche de leaders. Puisse 2019 nous aider à chausser les lunettes des nouveautés de notre temps.
  • De l’art de lâcher sans rien céder.

    Par
    L’affaissement des valeurs portées par la gauche n’est pas sans conséquences. Le discours sur les inégalités entre travailleurs prime ainsi maintenant sur l’antagonisme capital - travail. La manière dont le gouvernement et le patronat jouent le revenu contre le salaire est symptomatique. L’impôt orchestre le versement par ceux qui le payent d’une aumône aux plus démunis.