Blog suivi par 64 abonnés

Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre !

« Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre ! » ( Le Cimetière marin ) Château Kînz, Zink Tchâ Eau, Château Zînk ...
  • SPARTACUS *** Rebecca *** Misery *** à suivre ...

    Par | 69 commentaires | 2 recommandés
    Livres aimés, lus (avant ou après) et adaptés au cinéma ; plus grande est la liberté de création prise par rapport aux oeuvres écrites, plus les films seront réussis ; par exemple l’excellent Ripley de Patricia Highsmith ( à venir sur le fil...) deviendra en 1960 le beau « Plein Soleil » film français de René Clément, en 1999 : «The Talented Mr. Ripley » film américain avec un Matt Damon sidérant.
  • « Fin de jour » septième nouvelle de Tricia Natho

    Par | 29 commentaires | 14 recommandés
    Publiée ce 7 novembre, six mois après la mort de Tricia, septième de son recueil, une nouvelle crue et cruelle, de violence et de viol, de mer et de mort.
  • Poste Restante ...

    Par | 609 commentaires | 10 recommandés
    enveloppe-timbree-vierge
    « A toute jambes, Facteur, chez L’ / Éditeur de la décadence, 
/ Léon Vanier, Quai Saint-Michel
 / Dix-neuf, gambade, cours et danse ! » / Mallarmé
 ( carte postale, adresse au facteur ** )
  • «Escapade nuptiale», sixième nouvelle de Tricia Natho

    Par | 19 commentaires | 10 recommandés
    Cette sixième nouvelle serait,− pour les dentelles, la nacre, les plis...− ,ce qui dans un roman ROSE « Harlequin » des années 50 (ou 60) ne sera pas formulé ... ni la déception qui s'ensuit ! Le point fort et surprenant dans ce texte est le retour du père imaginaire (en chair et en pierre) qui vient supplanter l'époux. La 5ème nouvelle NOIRE « Prisons » est en trois parties sur le blog de Tricia.
  • «  Un ÊTRE merveilleux me presse … »

    Par | 555 commentaires | 10 recommandés
    « Les cils me piquent. Une larme brûlée a attaché dans ma poitrine. Sans crainte, je pressens l'orage, je le sens venir. Un être merveilleux me presse d'oublier quelque chose On étouffe, et cependant, jusqu'à la mort on a envie de vivre.... »
  • « BYE-BYE, MON AMOUR », quatrième nouvelle de Tricia Natho

    Par | 33 commentaires | 6 recommandés
    Texte violemment sexuel, ironique, subversif : « Je cherchais un homme. Nos corps se touchent à peine de peur que le désir ne les plaque contre un mur. Mes nus de femmes. Dans l’échancrure de leurs cuisses, on devine, la toison pubienne, l’ourlé des lèvres intimes qui s’ouvrent. Ces brutes ignorent que je ne suis pas une femme jetable, je suis romantique. » ... ( à suivre )
  • «Je voulais voir la mer», troisième nouvelle de Tricia Natho

    Par | 36 commentaires | 16 recommandés
    Publiée par Tricia Natho en extraits sur son blog, cette nouvelle, intégrale ici, est la TROISIÈME de son recueil. Elle décrit d'abord une cité aux « ombres des façades, pétrifiées par la canicule » qui ressemble à Avignon ... puis nous découvre la mer... Nouvelle belle, sensuelle, rompant les lisières, libre !, revenue en cet été brûlant, elle nous ramène comme la vague, Tricia avec elle...
  • Ciels de fable ...

    Par | 489 commentaires | 5 recommandés
    « Avez-vous vu le tamanoir ? Ciel bleu, ciel gris, ciel blanc, ciel noir »
  • « La séance », première nouvelle de Tricia Natho

    Par | 48 commentaires | 24 recommandés
    Première des nouvelles d'un recueil titré « Effractions » que m'a confié Tricia ; elle serait heureuse de les savoir lues sur Médiapart où elle comptait beaucoup d'amis. Recueil posthume & vivant. Je les ferai paraître sur mon blog dans l'ordre qu'elle a choisi ; pour celles qu'elle avait déjà publiées, je mentionnerai simplement leur titre lorsqu'il apparaît. Le fil demeurera ouvert...
  • «  Mais COMBLE d’or aux MILLE tuiles, TOI ! »

    Par | 480 commentaires | 6 recommandés
    Stable trésor, temple simple à Minerve, Masse de calme, et visible réserve, Eau sourcilleuse, œil qui gardes en toi Tant de sommeil sous un voile de flamme, Ô mon silence... ! Édifice dans l’âme, Mais comble d’or aux mille tuiles, Toit ! ( Paul Valéry, Le Cimetière marin )