Blog suivi par 63 abonnés

Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre !

« Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre ! » ( Le Cimetière marin ) Château Kînz, Zink Tchâ Eau, Château Zînk ...
  • «  Je dis : Une FLEUR ! »

    Par | 233 commentaires | 7 recommandés
    «  Je dis : une fleur ! et, hors de l’oubli où ma voix relègue aucun contour, en tant que quelque chose d’autre que les calices sus, musicalement se lève, idée même et suave, l’absente de tous bouquets. » Stéphane Mallarmé
  • ET poursuite du veNT ...

    Par | 720 commentaires | 7 recommandés
    Ecclésiaste 13J'ai appliqué mon coeur à rechercher et à sonder par la sagesse tout ce qui se fait sous les cieux: c'est là une occupation pénible, à laquelle Dieu soumet les fils de l'homme. 14J'ai vu tout ce qui se fait sous le soleil; et voici, tout est vanité et poursuite du vent. 15Ce qui est courbé ne peut se redresser, et ce qui manque ne peut être compté.…
  • COURANT D'AILE...

    Par | 419 commentaires | 11 recommandés
  • BILLET 117

    Par | 482 commentaires | 8 recommandés
    « Je me mire et me vois ange ! et je meurs, et j’aime » ( S. Mallarmé, Les Fenêtres )
  • CORTÈGE

    Par | 888 commentaires | 7 recommandés
    « Un jour Un jour je m’attendais moi-même Je me disais Guillaume il est temps que tu viennes Pour que je sache enfin celui-là que je suis Moi qui connais les autres Je les connais par les cinq sens et quelques autres [ ... ] Le cortège passait et j’y cherchais mon corps Tous ceux qui survenaient et n’étaient pas moi-même Amenaient un à un les morceaux de moi-même » Guillaume Apollinaire
  • ( En mer de Chine ... ( Joseph Conrad ) )

    Par | 585 commentaires | 7 recommandés
    ( Effet de miroir ... ( L'orage va éclater, à l'avant-dernière image, et toute l'eau du ciel déferler sur le « Nan-Shan » ... ) )
  • Joseph Conrad « Le sortilège malais »

    Par | 704 commentaires | 8 recommandés
    « Dans ce son faible et spectral  vivent [...] le souffle puissant des vents de la mer et le murmure d’un mystérieux sortilège, le chuchotement de la vaste mer, qui dut atteindre, on ne sait comment mon berceau dans les terres intérieures ...» ( Joseph Conrad, Souvenirs personnels )
  • OUTRE NOIR

    Par | 741 commentaires | 8 recommandés
    Au seul souci de voyager OUTRE une Inde splendide et trouble - Ce salut soit le messager Du TEMPS, cap que ta poupe double ...
  • GRADIVA

    Par | 910 commentaires | 12 recommandés
  • « My KINGDOM for a HORSE »

    Par | 609 commentaires | 7 recommandés
    Le cheval / Mes durs rêves formels sauront te chevaucher, / Mon destin au char d’or sera ton beau cocher / Qui pour rênes tiendra tendus à frénésie, / Mes vers, les parangons de toute poésie. / Guillaume Apollinaire, Le Bestiaire, ou Cortège d’Orphée, 1911