Blog suivi par 106 abonnés

Le blog de La SDJ De Mediapart

Le blog de la Société des Journalistes de Mediapart
  • Non à la loi liberticide «sécurité globale»

    Par | 26 commentaires | 46 recommandés
    Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, des organisations syndicales et de journalistes, dont la SDJ de Mediapart, demandent le retrait des articles 21, 22 et 24 de la loi Sécurité Globale au nom du respect des libertés fondamentales.
  • «Monsieur le premier ministre, il y a urgence à sortir de cette spirale délétère pour la démocratie»

    Par | 22 commentaires | 59 recommandés
    Une quarantaine de sociétés de journalistes et de rédacteurs de la presse nationale, régionale, de l’audiovisuel et du Web demandent le retrait des articles 21, 22 et 24 de la loi sur la Sécurité globale. Elles expliquent dans cette lettre au premier ministre pourquoi elles ont refusé son invitation à le rencontrer à Matignon jeudi 26 novembre.
  • La liberté d’informer attaquée lors du rassemblement pour le droit à l’information

    Par | 37 commentaires | 81 recommandés
    Les organisations signataires de l’appel au rassemblement contre la proposition de loi (PPL) Sécurité globale se félicitent du succès de la mobilisation à Paris et dans toute la France. Elles dénoncent avec fermeté les violences et menaces à l’encontre de journalistes, commises par des forces de l’ordre à la fin de ce rassemblement pacifique et appellent à une nouvelle manifestation ce samedi 21 novembre à 14 h 30.
  • L’article 24 de la future loi «sécurité globale» menace la liberté d’informer

    Par | 52 commentaires | 94 recommandés
    Ce sont les vidéos exposant les violences commises par les forces de l’ordre, qu’elles aient été tournées par des journalistes titulaires ou non d’une carte de presse, par des citoyens ou des militants, qui ont permis d’inscrire ce sujet dans le débat démocratique. L’article 24 de la proposition de loi « pour une sécurité globale », en visant à limiter la diffusion d’images de la police, attente à la liberté d’informer. Une trentaine sociétés de journalistes et de rédacteurs demande son retrait du projet de loi. 
  • Le nouveau schéma du maintien de l’ordre porte atteinte à la liberté d’informer

    Par | 73 commentaires | 79 recommandés
    Dans un contexte déjà très dégradé pour les journalistes, plus de quarante rédactions demandent au ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, de corriger le nouveau schéma de maintien de l’ordre, qui porte atteinte à la liberté d’informer.
  • Affaire Legay: informer n’est (toujours) pas un délit

    Par | 87 commentaires | 134 recommandés
    En France, en 2020, un policier a été suspendu de ses fonctions par le ministère de l’intérieur parce que suspecté d’être une source de Mediapart – évidemment nous n’en dirons rien – dans l’affaire Geneviève Legay. Il s’agit d’une atteinte pure et simple à la liberté d’informer.
  • L’Etat n’est pas l’arbitre de l’information

    Par | 75 commentaires | 125 recommandés
    Plus de trente rédactions dénoncent l’initiative gouvernementale consistant à reproduire, sur un site officiel de la République, un florilège d’articles estampillés fiables, consacrés au Covid-19. Elles demandent que cette rubrique soit supprimée sans délai.
  • Conseil de déontologie: pourquoi nous n’y participerons pas

    Par | 108 commentaires | 110 recommandés
    Les rédactions de l’AFP, Challenges, Europe 1, L’Express, Le Figaro, Franceinfo TV, France 3 National, France Bleu, France Info, France Inter,  LCI,  Mediapart, L’Obs, Le Parisien, Le Point, TF1, La Tribune, TV5 Monde et 20 Minutes refusent de participer au Conseil de déontologie journalistique et de médiation qui doit se créer lundi 2 décembre. Elles s’en expliquent dans ce texte commun.
  • Discuter avec Edouard Philippe d’un conseil de presse? A quoi bon…

    Par | 66 commentaires | 58 recommandés
    Le premier ministre invite ce mercredi 17 juillet les « associations et représentants » de journalistes à un « temps d’échange suite aux récentes interrogations sur la loi de 1881 relative à la liberté de la presse et sur les conseils de presse ». Nous irons, mais pour réaffirmer que dans le contexte actuel, ce sera sans nous…
  • En soutien au journaliste Taha Bouhafs

    Par | 36 commentaires | 108 recommandés
    Une vingtaine de rédactions expriment leur solidarité avec le journaliste Taha Bouhafs, du site d’informations Là-bas si j’y suis, interpellé lors d’un reportage. Nous dénonçons une nouvelle atteinte à la liberté d'informer. Nous ne pouvons tolérer d’être régulièrement pris pour cibles par les forces de l’ordre dans le cadre de l’exercice de notre métier.