Voir tous
  • L'Enigme Bogdanov et la souffrance étudiante

    Par L'Enigme Bogdanoff
    Que fait-on pour mettre fin à l'aggravation progressive de la souffrance des étudiants dont des enquêtes font clairement état jusqu'à souligner la montée de la consommation de cannabis et d'autres drogues ? Il me semble que l'accès de l'ensemble de la population à des études de haut niveau supprimant en même temps le chômage, comme réclamé dans L'Enigme Bogdanov, pourrait apporter une solution.
  • Le chômage des jeunes, un problème français et planétaire

    Par L'Enigme Bogdanoff
    En France, le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans est d'environ 24%. C'est de toute évidence un chiffre inquiétant, et nettement plus défavorable que dans la plupart des pays européens. Comment a-t-on pu en arriver à cette situation, en dépit d'un "modèle français" présenté comme un comble de bienveillance sociale ? En même temps, la situation internationale mérite également attention.
  • L'Enigme Bogdanov et le chômage des jeunes (I)

    Par L'Enigme Bogdanoff
    Dans le livre L'Enigme Bogdanov, je réclame la suppression du chômage par l'accès de l'ensemble de la population à une éducation de haut niveau. Le chômage des jeunes, sur lequel un graphique de l'OCDE place la France en très mauvaise position, est directement visé par l'extension de la durée obligatoire des études que j'envisage (jusqu'au premier cycle universitaire correspondant à la licence).
  • Attentat de Nice, éducation pour tous et lutte contre le terrorisme (I)

    Par L'Enigme Bogdanoff
    Dans mon livre L'Enigme Bogdanov, j'avais réclamé une éducation de haut niveau pour l'ensemble de la population. Au vu de l'événement tragique survenu le 14 juillet, je ne peux que confirmer cette revendication. L'attentat de Nice aurait-il pu avoir lieu si l'ensemble de la population avait accès à des études de haut niveau, supprimant en même temps le chômage des jeunes par la durée des études ?
  • Le Brexit et le livre L'Enigme Bogdanov

    Par L'Enigme Bogdanoff
    Un an avant le Brexit, en rédigeant mon livre L'Enigme Bogdanov, j'avais cherché à analyser le contexte global (institutionnel, social, culturel, historique...) de la prétendue « affaire Bogdanoff ». Cette dernière m'est apparue comme un montage destiné à détourner l'attention des citoyens par rapport aux véritables problèmes de la recherche et de l'éducation, y compris à l'échelle européenne.