Blog suivi par 325 abonnés

chroniques

  • «Faites entrer les mineurs» (MIE17)

    Par | 21 commentaires | 54 recommandés
    La maison d’arrêt de Bayonne enferme des enfants, en parfaite illégalité. Avec l’aide de : l’aide sociale à l’enfance, le département des Pyrénées atlantiques, les policiers de Dax, la PAF d’Hendaye, la juge des enfants de Bayonne.
  • Ceuta city (#JamaisParesseux) (MIE18)

    Par | 9 recommandés
    J'ai marché, j'ai rampé, j'ai grimpé, j'ai nagé, Alhamdoulilah je suis arrivé sain et sauf #jamais_paresseux
  • Ne parlez pas de vos tranquillités devant les angoissés (MIE5)

    Par | 2 commentaires | 15 recommandés
    L’amour que j’ai, un amour qui donne tant de larmes et qui, après les mouvements passés par là, émotion, colère, désir d’enquêter et de redresser les torts, se pose comme un oiseau sur le petit fil où viennent goutter les larmes, se pose avec les larmes et n’a plus de contenu qu’un seul, un seul : l’urgence.
  • Faiseuse d'histoires

    Par | 5 commentaires | 23 recommandés
    Oui, j’y crois, à son histoire, bien sûr, j’y crois, j’y crois comme on peut croire à sa propre histoire et à ses traumatismes, ses aveuglements, ses dites et redites, ses quelques hontes, ses arrangements, et ses oublis, aussi.
  • sous ton toit un toit (MIE 5BIS)

    Par | 2 commentaires | 26 recommandés
    Chaque fois ces arrachements, jusqu’à quand les larmes, nos corps enlacés, ici j’avais trouvé une famille, des passages d’affection, relais. De famille provisoire en famille provisoire. En chemin, de famille en famille, semant ce qui échappe et échappera aux politiques, contrôles, gestions et circulaires.
  • Le bien supérieur de l'enfant (MIE6)

    Par | 17 commentaires | 30 recommandés
    Ce n'est vraiment pas le genre de texte que je préfère écrire. Il y est question de vide juridique, de droit, de référé. C'est au plus près d'un cas rencontré. Il y est question du bien supérieur de l'enfant, bafoué. Il y est question de ce qui glisse, glisse, depuis des années et des années, on ne sait plus dater. Et on sait à peine agir. On est tétanisé. Écrire contre la tétanie.
  • Un mot et je serai guéri. (MIE7)

    Par | 14 commentaires | 46 recommandés
    L’enfant passe et de l’autre côté, il est toujours en route, une route très différente de la première. Il dit que le mal, c’était avant, le mal c’est le désert et la chaleur et les biscuits du Maroc et le Salam et les policiers, les menaces, les tortures, le camp de Ceuta, le bateau et les coups sur la tête, les flots noirs et le corps dans le canal...
  • Voter avec les pieds

    Par | 3 commentaires | 15 recommandés
    Tu te soignes. Tu soignes tes sources, quelles qu’elles soient, par le surgissement de celui qui se présente autre, en qui tu reconnais les choses d’un grand-père muet ou en qui tu reconnais tes propres façons d’aimer, sous d’autres mots. Tu prends, où que tu sois né, toi qui ne savais pas bouger les pieds, ce que tu avais sans le savoir : un corps et une âme politiques.
  • La tendresse des peuples

    Par | 150 commentaires | 102 recommandés
    Le parlement catalan légifère pour que les familles pauvres aient accès à la lumière, à l’eau et au gaz gratuitement, le Tribunal Constitutionnel espagnol invalide. Le parlement catalan crée une taxe pour chaque appartement vide, les recettes iraient au loyer social, le Tribunal Constitutionnel invalide. Le parlement catalan adopte des politiques d’égalité entre les hommes et les femmes. Idem.
  • Quand on me casse l'école (MIE8)

    Par | 4 commentaires | 18 recommandés
    je me suis pleuré quand il a dit pas de CAP mais une classe de migrants pour des histoires de migrants. Je me suis pleuré et il a vu que je me pleurais. J’ai pensé : ce monsieur du CIO, il n’a pas de pouvoir. C’est ce qui le rend incapable de regarder que je me pleure quand il me casse l’école.