Mathieu Grégoire

Sociologue, Maître de conférences à l'Université de Paris Nanterre

Son blog
20 abonnés Le blog de Mathieu Grégoire
Voir tous
  • Assurance chômage: à emploi égal et salaire égal, indemnités (très) inégales

    Par
    Après une première annulation par le Conseil d’État, en décembre 2020, le gouvernement a décidé de relancer sa réforme de l’assurance chômage. Mais, alors que le Conseil d’État dénonçait des inégalités de traitement allant « du simple au quadruple », l'analyse de cas-types montre que, dans la version de 2021, l’indemnisation peut encore varier d'un facteur 1 à 24 pour des salariés identiques.
  • Assurance chômage: travailler plus pour perdre plus

    Par
    Après une première annulation par le Conseil d’État, en décembre 2020, le gouvernement a décidé de relancer sa réforme de l’assurance chômage. Dans ce troisième décryptage, on montre que la réforme créée des situations dans lesquelles un seul contrat court peut non pas seulement « faire gagner moins » mais littéralement faire perdre des revenus. Beaucoup.
  • Réforme de l’assurance chômage: l’effet papillon

    Par
    Après une première annulation par le Conseil d’État, en décembre 2020, le gouvernement a décidé de relancer sa réforme de l’assurance chômage. Dans ce second décryptage, on montre que la réforme peut enfermer des chômeurs très longtemps dans des droits réduits. Un seul contrat court peut ainsi avoir des conséquences néfastes à long terme, y compris après un emploi stable.
  • Chômage: droits réduits mais plus longs ou droits réduits pour très longtemps?

    Par
    Après une première annulation par le Conseil d’État, en décembre 2020, le gouvernement a décidé de relancer sa réforme de l’assurance chômage. Décryptages. Dans ce premier billet, on s'intéresse à l'affirmation selon laquelle la réforme "ne réduit pas les droits" en promouvant des allocations certes plus basses mais servies plus longtemps pour les salariés à l'emploi discontinu.
  • 20% de chômeurs touchant plus au chômage qu'au travail: le chiffre était donc faux

    Par
    Un mois après les affirmations du Premier ministre et de la ministre du Travail selon lesquelles 20% des chômeurs percevraient des allocations mensuelles supérieures à leur ancien salaire, Pôle Emploi vient de dévoiler la source et la méthode qui fondent ce chiffre. Il en ressort que l'affirmation du gouvernement ne correspond à aucune réalité avérée et que l'indicateur retenu est farfelu.