Blog suivi par 44 abonnés

Le blog de miladus

  • La presse face au défi numérique

    Par | 9 commentaires | 4 recommandés
     Un rapport, publié hier par le Project for Excellence in Journalism,
  • Numérique: Trop vite ou Trop doucement ?

    Par
    Quand on lit trop vite ou trop doucement, on n’entend rien. Dixit Pascal.Un article du Monde renvoie à deux textes qui traitent du numérique, l’un, par le philosophe allemand Peter Sloterdijk, l’autre signé par l’ancien directeur des systèmes informatiques de Renault, Jean-Pierre Corniou. Le premier se concentre sur les effets de la mobilité, de la rapidité et du culte du changement, emblématiques d’une société numérique envahie par des outils dits sociaux et qui ne valorisent que l’accès, la présence et, en fin de compte, le mouvement. Le second voit un changement radical dans le passage vers l’intelligent dans le numérique, passage qui a le potentiel de modifier radicalement l’individu, le rationnel et l’humain tout court.
  • Flickr Vidéos ?

    Par | 1 recommandé
    Selon un billet sur TechCrunch, Flickr prépare le lancement d'un service vidéo. Le premier grand succès de Web 2.0 et du «participatif », Flickr, actuellement fait partie de Yahoo! et risque de passer dans l'empire Microsoft, si l'offre d'achat de ce dernier de Yahoo! se matérialise. Ce qui modifiera la scène de la vidéo participative radicalement. Reste à savoir comment Flickr va se démarquer de YouTube et de ses imitateurs.
  • Transparence(s) Numérique(s)

    Par | 7 commentaires | 2 recommandés
    Un débat récent entre Bruce Schneier et David Brin nous offre l’occasion de revisiter une question soulevée par la banalisation des nouvelles méthodes de surveillance, leur déploiement de plus en plus important dans les pays européens comme aux États-Unis, pour ne rien dire de la Chine et du Japon, grâce à la technologie numérique. Brin, physicien et auteur de nombreux romans de science-fiction, a aussi publié un très beau livre, The Transparent Society, dans lequel il plaide pour une “transparence” dans nos sociétés actuelles soumises à certains usages du numérique, concept ancrée selon lui dans la tradition des Lumières et de sa philosophie d’ouverture, de changement et d’apatation et, surtout, dans le rôle que peuvent jouer les citoyens ordinaires face à la concentration du pouvoir aux mains d’une élite. Schneier, spécaliste de la sécurité informatique, par contre, trouve cet argument faible et même “mythique” et plaide pour un contrôle citoyen de la croissance presque sans limites de la surveillance sans justification préalable ni supervision judiciaire cohérente.