Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

234 Billets

2 Éditions

Billet de blog 20 avr. 2019

L'Etat est exclusivement responsable de l'incendie de Notre-Dame

L'Etat était alerté depuis 2016 par un rapport officiel du CNRS que Notre-Dame était menacée d'un grand risque d'incendie et qu'elle n'était pas protégée par un système de prévention efficace. Le gouvernement, de mauvaise foi, n'a rien fait. Son abstention persistante à prendre des mesures est fautive. Le responsable de l'incendie involontaire de Notre Dame est donc l'Etat.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un article du Temps s'étonne du silence quasi général de la presse française sur cette information. Seul Marianne s'est en effet fait l'écho de la presse italienne qui a tout de suite soulevé l'incohérence de l'Etat français à ne prendre aucune mesure pour prévenir un risque dont il avait pourtant connaissance depuis 2016, puisqu'il a classé le rapport "confidentiel défense".

La faute peut résider dans l'inertie, l'abstention ou l'inaction de l'Etat qui engage sa responsabilité en ne prenant pas les décrets qu'impliquent la loi. Elle peut également se déduire de l'absence de mesure positive, d'acte,  ce qui en soit fait grief à une obligation et cause un préjudice.

L'incendie de Notre-Dame consécutif à une abstention persistante soulève la question de la faute lourde et de celle de l'inexécution de l'obligation d'information des hauts fonctionnaires à l'égard du politique.

L'administration n'est pas là pour cautionner, justifier ou couvrir l'(in)action politique. Au contraire, elles sont soumises toutes les deux au principe de légalité qui a été méprisé dans l'incendie de Notre-Dame, puisque l'Etat avait pour mission de garantir la préservation et la conservation du patrimoine national dont fait partie cet édifice depuis son classement en ... 1863.

Enfin, l'ouverture d'une procédure pour incendie volontaire exposant à la vindicte des ouvriers et des entreprises interroge sur le motif réel de cette procédure. Ne s'agit-il pas de détourner l'attention des véritables responsables - une politique budgétaire inadaptée à la conservation du patrimoine, par ex. ? Il est assez piquant que cette politique budgétaire voit arriver à son secours des fortunes qui se sont illustrées par leur souci d'éluder l'impôt et que le pouvoir ménage alors que l'optimisation fiscale est un abus de droit frauduleux.

Notre-Dame était en danger: un rapport (oublié) l’affirmait en 2016

La presse italienne regorge d’articles sur le sujet depuis la tragédie de Notre-Dame. En 2016, le rapport d’un chercheur italien, spécialiste des questions d’incendie, alertait sur le risque majeur de catastrophe pour la cathédrale de Paris. Problème: commandité par le CNRS, ce document aurait été mis sous le boisseau… Par Richard Werly, Paris le 19 avril 2019

Quelques-uns des titres de la presse italienne :

Dans un article de La Stampa du 18/4, Leonardo Martinelli rapporte que la police établit déjà que l'incendie trouve son origine dans un court circuit d'un monte-charge alors que, quelques lignes plus loin, il souligne que la police scientifique ... n'a toujours pas accès à l'édifice : 

" La polizia francese: “L’incendio di Notre-Dame provocato da un corto circuito” All’origine del rogo i lavori attorno alla guglia. Le fiamme forse causate da uno dei due montacarichi per gli operai " (...) " La polizia scientifica, invece, non può al momento accedere all’interno di Notre-Dame, che non è ancora stata messa in sicurezza. "

Un incendie déclenché par un court circuit d'un monte-charge paraît impossible selon un article publié sur le site de France info. Les monte-charges sont distants de 7 à 8 mètres du bâtiment et leur alimentation électrique a été coupée à 17h50. L'entreprise Axa assure Europe Echafaudages.

Bruno Carbone : "les préconisations pour la prévention d’incendie et la lutte contre l’incendie méritaient sans doute d’être retenues d’autant plus que le CNRS et le  Ministère de la Culture sont tous deux liés par un accord-cadre de partenariat de recherche (http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Enseignement-superieur-et-Recherche/La-recherche/L-accord-cadre-avec-le-CNRS/L-accord-cadre-Culture-CNRS-2016-2020 ) "

Prolonger :

Psychologie de la connerie

Frédéric Pagès finit sa chronique de présentation du livre en écrivant que " Lacan avertissait son public : "la psychanalyse est un remède contre l'ignorance, elle est sans effet sur la connerie". Quel dommage ! Les électeurs continueront d'élire des génies bardés de diplômes qui n'ont aucune intelligence…

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB