Pierre Scordia

Blogueur et professeur à l'University College London

London | Londres - G.B.

Sa biographie
Fondateur du site form-idea.com
Son blog
3 abonnés Le blog de Pierre Scordia
  • 6 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 7 contacts
Voir tous
  • La Guadeloupe : entre espoir et statu quo

    Par
    Lorsqu’on débarque à l’aéroport de Point-à-pitre, Pôle Caraïbe, on est quelque peu surpris, légèrement troublé... On suspecte très vite, dès son arrivée, qu'il y a une sorte d'anomalie ou d'anachronisme.
  • L'impossible Brexit ou l'échec des souverainistes

    Par
    Il est vrai que le Brexit est une étape importante dans l’évolution de la politique occidentale puisqu’il s’agit de la première grande victoire populiste bâtie sur des affabulations et sur la peur de l’étranger, sans que la victoire soit remise en question. Une démocratie ne peut reposer sur des impostures.
  • Le message d'espoir de l'artiste canadien José Navas

    Par
    « La paix existe bien, c’est une chose qui va et qui vient, dont nous devons rester vigilants pour qu’en tant que collectif nous comprenions qu’il y a un équilibre que nous pourrions dénommer «paix». Il se peut qu’il y ait de multiples formes pour d’autres personnes mais selon moi, la paix est bien réelle et cela me donne espoir. »
  • Lettre d'un citoyen canadien à Justin Trudeau, Premier Ministre du Canada

    Par
    Pardonnez mon outrecuidance mais puisque vous allez rompre avec le passé, auriez-vous finalement l’intention d’abolir notre monarchie de type colonial à la tête de laquelle, si je ne fais pas erreur, siège toujours une famille aristocrate d’origine allemande totalement étrangère à notre culture et qui ne résiderait même pas dans notre beau pays…
  • LE CULTE D'EVA

    Par
    Dans le grand hall du musée d’histoire à Moscou, plantée devant la grande affiche montrant l’effigie d’Évita avec les mots en cyrillique «Ева Перон послом мира » (Eva Perón ambassadrice de la paix), elle est prête pour son discours. Vêtue de noire, une énorme rose accrochée à son buste, déséquilibrant quelque peu l’ensemble, la veuve attire encore plus l’attention.