Sagi Sinno

Juriste spécialisé en Droit international. Doctorant à l'Université Paris II, Panthéon- Assas. https://sagisinno.blogspot.com/

Paris

Sa biographie
Libanais vivant à Paris.
Son blog
2 abonnés Le blog de Sagi Sinno
Voir tous
  • L’invasion de l’Ukraine et le double aveuglement des démocraties occidentales

    Par
    L’invasion russe de l’Ukraine a révélé deux aveuglements en Occident: civilisationnel, rendant les sociétés occidentales vulnérables face aux dictatures et leur idéologie; stratégique, provenant de l’obsession des démocraties occidentales à propos de l’islam, et les ayant poussées à perdre de vue la montée des dictatures du national- capitalisme autoritaire.
  • Le clash des idéologies a commencé et l’Occident est en position de faiblesse

    Par
    Le président russe ne mène pas seulement la guerre contre l'Ukraine pour des raisons géopolitiques ou pour sécuriser son arrière-cour occidentale. Poutine a lancé une guerre hybride au nom d’une idéologie qu’il essaie d’imposer comme une alternative à l’idéologie libérale hégémonique dans le monde.
  • Ni renfermement identitaire, ni déni des réalités libanaises, mais vivre- ensemble

    Par
    Entre le renfermement identitaire des uns et le renfermement élitiste de la société civile, entre le présent hanté par les mythes de l'histoire identitaire, et un présent aveuglé par les mythes de l'utopie, il existe une troisième voie possible et nécessaire au Liban: celle du réalisme lucide et courageux du vivre- ensemble entre communautés.
  • A la noblesse souverainiste de la Nation libanaise

    Par
    Le mouvement souverainiste libanais veut-il inscrire son souverainisme dans la vague de liberté qui traverse, même de façon irrégulière, les populations du monde arabe depuis 2011 ? Ou, au contraire, veut-il inscrire son souverainisme contre la lutte des peuples arabes pour leur liberté ? Telle est la question essentielle à laquelle ce mouvement devrait vite répondre.
  • N’en déplaise aux identitaires, Le Liban existe et existera

    Par
    A l’approche (éventuelle) des élections législatives du printemps prochain, et avec la mainmise du Hezbollah qui devient de plus en plus totale sur le pays du Cèdre, les identitaires libanais refont surface pour essayer de recycler, en guise d’opposition au Parti de Dieu, leurs idées d’un autre temps.