Blog suivi par 109 abonnés

Le blog de M Tessier

Лентяй (fainéant), бывший неудачник (ex- loser), негодяй (vaurien), самозванец (imposteur), лицемер (hypocrite), категоричный (péremptoire), retraité sans gloire, probable escroc, possible usurpateur, politiquement suspect, traducteur très amateur de littérature russe.
  • Dans son coin natal (Anton Tchékhov)

    Par | 12 commentaires | 9 recommandés
    Voici un petit récit de 1897, écrit à Nice et cousin du Petchénègue, en quelque sorte. La résignation triste qui s'en dégage s'oppose à l'espoir apparu dans le dernier texte terminé par Tchékhov quelques années plus tard, La Fiancée.
  • Le Petchénègue (Anton Tchékhov)

    Par | 43 commentaires | 5 recommandés
    Un petit récit mordant de 1897, qu'Ivan Bounine, ami de l'auteur, appréciait beaucoup.
  • Un cas de pratique médicale (Anton Tchékhov)

    Par | 23 commentaires | 5 recommandés
    Voici un récit ... aussi peu médical qu'il est possible. Ce récit parut en décembre 1898 dans la revue littéraire mensuelle La Pensée russe, éditée à Moscou depuis 1880. L’auteur devait y réfléchir depuis juillet 1897, puisqu’on trouve dans l’un de ses carnets, à cette date, la réflexion sur la question délicate à poser aux condamnés et aux gens riches.
  • L'Épouse (Anton Tchékhov)

    Par | 21 commentaires | 6 recommandés
    Un petit texte mordant de 1895. Il rappelle "Ariane" – dont l'exhortation finale change la perspective. Alors qu'ici... On peut recommander la lecture de "Lueurs" (nommé "Les Feux" dans d'autres traductions) pour contrebalancer l'impression de misogynie qu'on pourrait retirer de ce texte.
  • À la propriété (Anton Tchékhov)

    Par | 40 commentaires | 14 recommandés
    Un petit récit de 1894, Anton Tchékhov. Toujours le même brio chez l'auteur...
  • Gambrinus (Alexandre Kouprine)

    Par | 37 commentaires | 5 recommandés
    Un récit publié en 1907. Il est à l'origine de ce que l'on a appelé l'école littéraire de la Russie du Sud. Ilf et Petrov se rattachent à cette "école d'Odessa".
  • Le registre des réclamations (Anton Tchékhov)

    Par | 52 commentaires | 6 recommandés
    Un petit texte drolatique de 1884...
  • Ermolaï et la meunière (Ivan Tourguéniev)

    Par | 38 commentaires | 5 recommandés
    Voici le deuxième des Récits d’un chasseur, premier recueil publié en 1847, suivi d’autres formant un cycle publié en 1852 et complété ultérieurement par les Nouveaux Récits d’un chasseur, l'édition définitive voyant le jour en 1874. Comme on pourra s’en rendre compte, ces Récits contiennent une violente charge de Tourguéniev contre le servage, le droit seigneurial, qu’il détestait.
  • L'Étudiant (Anton Tchékhov)

    Par | 44 commentaires | 4 recommandés
    Un petit texte de 1894 que l'auteur affectionnait particulièrement, selon le témoignage de son ami Ivan Bounine.
  • Le violon de Rothschild (Anton Tchékhov)

    Par | 40 commentaires | 12 recommandés
    Un magnifique petit texte de 1894. La vie, la mort et les regrets. Tchékhov avait sans doute en tête cette nouvelle depuis un moment, et certains thèmes avaient déjà fait l’objet de récits antérieurs. Le récit n’attira guère l’attention de la critique. L’avocat et critique littéraire Alexandre Ouroussov écrivit tout de même à son sujet : « C’est une chose superbe, un pur chef-d’œuvre. »