Blog suivi par 6 abonnés

Du réformisme en islam

Enseignant-chercheur, maître de conférences arabe / islamologie, spécialiste des réformismes de l'islam
Paris - France
À propos du blog
« Le demi-savoir triomphe plus facilement que le savoir complet : il voit les choses plus simples qu'elles ne sont, et par là en donne une idée plus compréhensible et plus convaincante » (Nietzsche cité par Etienne Klein) « Quand monte le niveau d’eau, tous les bateaux s’élèvent » (Noël Carrol)
  • Les impensés de la « réforme de l’islam »

    Par
    Article publié sur le site "The Conversation" qui traite de la distinction méthodique entre les choses : on associe régulièrement "réforme de l'islam" à des réalités aussi différentes que la restructuration de la gestion du culte, les fondamentalismes et même jusqu'à la question du terrorisme. Cette exigence devient plus que nécessaire pour qu'un courant progressiste émerge.
  • Bibliographie critique autour de l'islam (enrichissement progressif)

    Par | 1 commentaire
    Suite à un commentaire très pertinent d'un internaute sur ce blog, je propose ici une bibliographie qui s'enrichira progressivement et qui comprendra les sections suivantes : - islam généralités & histoire - courants revivalistes ("islam politique") - études de réformismes islamiques - production des acteurs réformistes - débats & méthodes
  • Imamat féminin : une tradition méconnue de l’islam

    Par
    Article de débat publié le 10 octobre 2019 sur le site "The Conversation" qui portait la contradiction à deux collègues qui considéraient que l'imamat féminin n'avait aucun fondement juridique ou doctrinal au sein de l'islam.
  • Cet islam qui assassine et rend fou

    Par | 1 recommandé
    Tribune publiée le 27/10/2020 que j'ai co-écrite avec mon collègue et ami Haoues Seniguer peu après l'assassinat de l'enseignant Samuel Paty
  • L’islamologie «est un sport de combat»

    Par | 23 commentaires | 10 recommandés
    L'islamologie et ses chercheurs ne font pas assez connaître leur travaux auprès d'un public plus large que leurs étudiants et c'est bien dommage car dans un contexte où l'islam devient un marronnier médiatico-politique il est nécessaire d'avoir un discours non manichéen et complexe sur des sujets aussi inflammables et cruciaux pour le vivre-ensemble de nos sociétés.