C'est une loi: souffrir pour comprendre.

Le titre de ce billet est une pensée d'Eschyle (né à Eleusis en -526 et mort à Géla en -456). Eschyle l'écrit aussi: "Le bonheur rend aveugle." On retrouve ce même genre de pensée chez divers auteurs: Héraclite (né près de 20 ans avant Eschyle), Platon (né un siècle après Eschyle) ou, plus récemment, Montaigne, Fiodor Dostoïevski, Marcel Proust.

"Ce qui est contraire est utile et c'est de ce qui est en lutte que naît la plus belle harmonie; tout se fait par discorde." (Héraclite)

"La faim est un nuage d'où il tombe une pluie de science et d'éloquence. La satiété est un autre nuage qui fait pleuvoir une pluie d'ignorance et de grossièreté." (Platon).

"Les terres fertiles font les esprits infertiles." "What hits you affects you and wakes you up more then what pleases you.(Michel Eyquem de Montaigne)

"La souffrance est l'unique cause de la conscience." (Dostoïevski)

"Le mal seul fait remarquer et apprendre et permet de décomposer les mécanismes que sans cela on ne connaîtrait pas." (Proust)

Eschyle, Sophocle et Euripide sont les trois grands dramaturges grecs dont l'œuvre nous est partiellement parvenue. Voici quelques autres tirades d'Eschyle:

"Les liens du sang sont terriblement forts, quand s'y ajoute l'amitié."

"C'est un lien fort que la parenté et l'habitude de vivre ensemble."

"Rien de mieux que de paraître fou par excès de bonté."

"La vraie sagesse est de ne pas sembler sage. On a tout à gagner, quand on est sage, à ne point le paraître."

"Il n'est rien que le temps n'enseigne, en vieillissant (Le temps, en vieillissant, anéantit toutes choses)."

"Les vieillards sont toujours assez jeunes pour s'instruire."

"Il faut porter d'un cœur léger le sort qui vous est fait et comprendre qu'on ne lutte pas contre la force du Destin."

"Zeus précipite les mortels du haut de leurs espoirs superbes dans le néant; mais sans s'armer de violence: rien ne coûte d'effort à un dieu. Sa pensée trône sur les cimes et de là même achève ses desseins, sans quitter son siège sacré."

"Combien la vie paraît trop longue aux vieillards, à présent qu'ils apprennent une peine si imprévue."

"Il y a des cas où la crainte est salutaire et où elle doit rester à demeure pour surveiller les coeurs. Il est bon d'apprendre la sagesse sous la férule de la douleur."

"Quand les hommes s'abandonnent à de vaines présomptions, leur langage est contre eux un accusateur véridique."

"Un message ne vaut jamais l'information personnelle qu'on va prendre soi-même."

"Il faut être bien renseigné avant de s'indigner de ce qui arrive: conjecturer et savoir exactement sont choses différentes."

"Le plus souvent la bêtise est la sœur de la méchanceté."

"Peu d'hommes sont naturellement portés à admirer sans envie un ami heureux."

"Amis, quiconque a fait l'expérience du malheur sait que lorsqu'une vague de maux s'est abattue sur eux les hommes s'effrayent de tout, tandis que si le destin les favorise, ils se persuadent que le vent de la prospérité ne cessera jamais de souffler pour eux."

"Le malheur ne distingue pas et dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre."

"Triste sort des hommes, leur bonheur est pareil à un croquis léger: vient le malheur, trois coups d’éponge humide, c’en est fait du dessin."

"Les malheurs humains ont des teintes multiples: jamais ne se retrouve même nuance de douleurs."

"La discipline est la mère du succès."

"Mourir glorieusement est un bienfait des dieux."

"A la guerre, la vérité est la première perte."

"Peine pour nous, c’est joie pour l’ennemi!"

"Une parole peut guérir le mal qu'une parole a causé."

"S’ils respectent les temples et les dieux des vaincus, les vainqueurs seront sauvés."

"Ce qui dure n'est pas la richesse, mais c'est le caractère, car il nous est inné, et peut résister au malheur."

"Si malheureux que vous soyez, n'en livrez pas moins votre âme au plaisir que chaque jour apporte: chez les morts la richesse ne sert plus à rien."

"Les hommes ne sont pas faits pour les refuges tranquilles. La plénitude de la vie réside dans les risques qu'elle comporte."

"Les dangers de la vie font sa valeur. Le héros est celui qui relève le gant quand toutes les chances sont contre lui."

"C'est un penchant inné chez les mortels de piétiner celui qui est tombé."

"C'est déjà un malheur d'être le premier à annoncer un malheur."

"Le peuple aime à critiquer ses chefs."

"C'est sans doute un mal inhérent à la tyrannie, de n'avoir pas confiance en ses amis."

"Ne consens à vivre ni dans l'anarchie ni sous le despotisme (Let no man live, uncurbed by law nor curbed by tyranny)."

"La mort est plus douce que la tyrannie."

"Pour naviguer le temps est toujours bon, quand on fuit devant le malheur."

"Je vis chaque nuit au milieu de Songes..."

"L'orgueil en fleur a pour fruit des épis de crime dont on n'engrange, aux moissons, que des pleurs (La démesure en fleurissant produit l'épi de la folie, et la récolte est une moisson de larmes)."

“En toute entreprise, il n'y a rien de plus funeste que de mauvais associés.”

"Quel mortel reste juste s'il ne redoute rien?"

---

Eschyle en a inspiré plus d'un, par exemple Sophocle, Euripide, Dostoïevski, Proust:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/090421/cest-bassesse-de-desirer-une-longue-vie-si-elle-na-que-des-maux-nous-offrir

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/040421/si-dieu-decide-de-detruire-il-commence-par-rendre-fou

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/270321/chacun-ne-peut-juger-que-dapres-soi-meme

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/200321/marcel-proust

"Happiness makes you blind. It's law: suffer to understand" (Eschyle)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.