Blog suivi par 18 abonnés

Will Summer - Sum Liber

Activiste freelance
Chez moi - Gaïa
Mots-clés
  • Les BRICS, un défi au système international

    Par | 3 recommandés
    Les dirigeants s’assoient à une table avant le sommet des BRICS à Saint-Pétersbourg, le 5 septembre 2013 – Photo AFP/Pool/Sergueï KarpukhinPar Sreeram Chaulia, le 15 juillet 2014Le sixième sommet du groupe des BRICS, les plus grandes économies émergentes à Fortaleza au Brésil, est le lever de rideau d’un monde nouveau où les nations en voie de développement les plus puissantes remettent enfin en question l’inique système international.Depuis les années 1970, les nations plus pauvres ont articulé des visions d’un Nouvel Ordre Économique International (NIEO, New International Economic Order) entraînant des interactions non-exploitantes entre le Nord Mondial et le Sud Mondial. Mais c’est seulement maintenant, avec les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) sur le point de lancer d’ambitieuses nouvelles institutions économiques, que nous commençons à voir les actes qui suivent les paroles.
  • Le Manifeste du Front Populaire de libération de l'Ukraine

    Par | 3 recommandés
    PrésentationDans un premier temps, le mécontentement populaire, organisé et structuré, a donné Maïdan. Pour les droits sociaux, contre les oligarques et le pouvoir de la corruption qui détruit l’État. Avec le coup d’État à Kiev, les oligarques ont pris les régions, se sont appuyés sur des forces armées radicales, et certaines néo-nazies, pour assurer leur pouvoir par la force. Une autre voie n’était pas possible : il fallait asservir la population par la peur. Finalement, les radicaux sont sur-représentés à la rada et un autre oligarque a pris le pouvoir, grâce à l’élection présidentielle, dont la campagne fut téléguidée, préparée et financée de l’étranger. Maïdan a perdu, le peuple ukrainien est à nouveau dépossédé et pressuré. En réaction, le sud-est se soulève et prend les armes. D’une intervention “anti-terroriste”, Kiev a fini, par incompétence politique ou par volonté profonde, par provoquer une guerre civile qui permet un nettoyage ethnique. Dans ce contexte, Novorossia est reconstituée par référendum local, les armes grondent, les civils meurent sous les coups de l’armée ukrainienne ou sont évacués malgré l’absence de corridor humanitaire. Dans ce contexte difficile, les dirigeants de Novorossia tentent de se positionner politiquement. Non, ils ne sont pas séparatistes, ils veulent vivre en Ukraine mais dans une autre Ukraine. Non ils ne sont pas pro-russes, ils sont ethniquement russes, pour une Ukraine libre, réellement européenne comme elle l’a toujours été et non corrompue, ce qu’elle n’est pas. Le Manifeste du Front Populaire de Libération Ukrainien est adopté.
  • Le génocide progressif d’Israël dans le ghetto de Gaza

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    À Gaza, la mise en application du sionisme revêt sa forme la plus inhumaine – Photo Ezz Zanoun / APA imagesPar Ilan Pappe, le 13 juillet 2014Dans un article de 2006 pour The Electronic Intifada, j’avais défini la politique d’Israël envers la bande de Gaza comme un génocide progressif.L’assaut actuel d’Israël contre Gaza indique hélas que cette politique se poursuit, sans relâche. Le terme est important parce qu’il situe de manière appropriée l’action barbare d’Israël – alors comme maintenant – à l’intérieur d’un contexte historique plus large.Il faut insister sur ce contexte, puisque la machine de propagande israélienne essaye encore et encore de présenter ses politiques comme hors de contexte et tourne le prétexte qu’il a trouvé pour chaque vague de destruction en la justification principale pour une nouvelle frénésie de massacres aveugles dans les charniers de Palestine.
  • Le procès au tribunal de Bibi Netanyahu (Satyre)

    Par | 1 recommandé
    Le Premier Ministre Benjamin Netanyahu et le Ministre de la Défense Moshe Yaalon se font briefer sur l’opération "Bordure Protectrice" au Commandement du Front Sud le 9 juillet 2014 – Photo Ariel Hermoni/Ministère Israélien de la Défense/Flash 90Par Juan Cole, Le 14 juillet 2014Avocat Général: "Juges de la Cour Pénale Internationale, je vous démontrerai que cet homme (désigne du doigt le Premier Ministre Benjamin Netanyahu en combinaison orange et menottes à la table des accusés) est coupable de violations graves du droit international, et pas seulement de crimes de guerre mais d’un modèle de crimes de guerre systématiques à travers le temps. Comme vous le savez, un tel modèle constitue un crime contre l’humanité. Il est aussi coupable du crime d’apartheid, qui est lui-même un crime contre l’humanité selon les Nations Unies."Le Président du Tribunal se penche par-dessus son bureau surélevé. "Continuez, Monsieur l’Avocat Général."
  • Le gouvernement de Netanyahu savait que les jeunes kidnappés étaient morts alors qu’il incitait le peuple à la haine raciale

    Par | 6 commentaires | 7 recommandés
    Lors d’une manifestation d’extrême-droite à Jérusalem, une pancarte lit "Puisse Dieu venger leur sang" et un jeune porte un autocollant qui lit, "Kahane avait raison", en référence au leader violent du mouvement des colons né à Brooklyn, le 1 juillet – Tali Mayer / Active StillsPar Max Blumenthal, le 8 juillet 2014Maudit soit celui qui dit, "Vengeance!"- Chaim Bialik, de "Sur Le Massacre"Du moment où la disparition de trois adolescents israéliens a été rapportée le mois dernier, le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu et l’appareil du renseignement militaire du pays ont tari le flot d’informations atteignant le grand public. Par un mélange toxique de propagande, de subterfuge et de provocation, ils ont mis le feu à une situation précaire en manipulant les Israéliens afin qu’ils acceptent leur agenda, jusqu’à rendre un cauchemar parfaitement évitable, inévitable.
  • L’État Islamique, le "Projet Califat" et la "Guerre Mondiale contre le Terrorisme"

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Par Michel Chossudovsky, le 2 juillet 2014La légende d’al-Qaeda et la menace d’un "Ennemi Extérieur" est entretenue par de nombreux médias et par la propagande gouvernementale.Dans l’ère post-11 septembre 2001, la menace terroriste d’al-Qaeda constitue la pierre angulaire de la doctrine militaire des USA/OTAN. Elle justifie – sous un mandat humanitaire – la conduite "d’opérations anti-terroristes" à travers le monde. 
  • La nuit de l’Irak est longue

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Par Vijay Prashad, le 17 juin 2014La nuit de l’Irak est longueL’aube ne se lève que pour les victimes de meurtres,Faisant une moitié de prière et ne finissant jamais le salut pour quiconque - Mahmoud Darwish, Athar al-Farasha
  • BREVE: pédophilie et corruption chez les VIP ukrainiens

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Par Donde Vamos, le 18 mai 2014La classe politique ukrainienne, outre le fait qu’elle regorge de nazis et qu’elle est extrêmement corrompue, est aussi impliquée dans des affaires de pédocriminalité. Des députés proches de Iulia Timoshenko ont été impliqués, et puis l’Ukraine, c’était aussi le terrain de jeux favori des pédophiles de chez Azov Film, un réseau démantelé récemment. Du moins, en partie...
  • Les dérives de Boko Haram. La responsabilité indirecte de l'Occident

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Le nom « Boko Haram » signifie « L’éducation occidentale est un péché ».« Bismillah ar-Rahman ar-Rahim... » Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Compatissant.  Coran « Tu ne tueras point » (Genèse).Et pourtant, les hommes ne se sont jamais aussi fait la guerre en ce début de XXIe siècle où on voit à des degrés divers, les guerres de religion refaire surface, les croisades, l’Inquisition et même la démonstration par les actes du « Livre de Josué » comme l’a si bien fait Israël à l’endroit des enfants de Ghaza où 400 d’entre eux périrent de la folie des hommes.On nous annonce une autre horreur. Plus de 200 jeunes filles sont enlevées par l’organisation islamique Boko Haram lors d’un raid où dit-on l’armée n’a pas réagi du fait qu’elle savait l’imminence de l’action. Quelles sont les conditions des rapts ? Où sont détenues les adolescentes ? Que dit la communauté internationale ? « (...), la secte islamiste Boko Haram détiendrait 223 lycéennes originaires de Chibok, au nord-est du Nigéria. Le rapt de ces jeunes filles a été revendiqué lundi 5 mai par le chef du groupuscule, Abubakar Shekau, qui a menacé de les « vendre sur le marché » et qu’elles seraient traitées comme des « esclaves ».Le président nigérian, Goodluck Jonathan, est soumis à une forte pression depuis le rapt, et semble en proie à de multiples critiques visant la corruption de son administration et son impuissance à juguler les violences. De plus, le long silence de Goodluck Jonathan dans les semaines suivant l’attaque a été très critiqué. Nouveau fait embarrassant, un rapport d’Amnesty International publié vendredi affirme que l’armée nigériane avait été informée de l’imminence d’une attaque de Boko Haram contre le lycée de Chibok le 14 avril, mais n’a pas réagi faute de moyens.
  • Au bord du précipice

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Par Noam Chomsky, le 14 mai 2014Quand j’entends la phrase "au bord du précipice", l’image qui vient irrésistiblement à l’esprit est celle des fameux lémuriens, marchant résolument vers la falaise.Pour la première fois dans l’histoire, les êtres humains sont en mesure de détruire les perspectives d’une existence décente, ainsi qu’une grande partie de la vie. Le rythme de destruction des espèces aujourd’hui est à peu près au niveau où il était il y a 65 millions d’années, quand une catastrophe majeure, probablement un grand astéroïde, mit fin à l’ère des dinosaures et ouvrit la voie à la prolifération des mammifères. La différence aujourd’hui c’est que nous sommes l’astéroïde, et la voie sera sans doute ouverte aux cafards et aux bactéries, une fois que nous aurons terminé notre travail.