muichkine

Dessinateur de presse, professeur des écoles, chercheur en humanité

Cahors - France

Sa biographie
Philosophe amateur, caricaturiste compulsif, auteur de "Deuxième vague", recueil de dessins sur la crise du covid.
Son blog
9 abonnés Le blog de Muichkine
Voir tous
  • On ne peut plus rien dire. Sauf partout

    Par
    Serge Joncour, écrivain, disait sur Twitter : « Le paradoxe de l'époque, c'est que depuis qu'on ne peut plus rien dire, on n'a jamais entendu autant de conneries ». Le refrain plaintif venu d'une droite pourtant majoritaire dans l'opinion publique, est devenu une véritable devise médiatique.
  • Taper sur les syndicats, un sport national

    Par
    Ce 1er mai, des militants de la CGT se sont fait agresser par quelques manifestants radicalisés. Peu de policiers sur place, médiatisation très partielle, silences coupables d'une époque qui criminalise les luttes sociales.
  • Plan Biden: taxation du capital et relance par le bas. Ici, c'est tout l'inverse!

    Par
    Depuis les déclaration au Congrès de Biden, annonçant de fortes taxes pour les plus riches du pays, peu d'éloges ont traversé l'Atlantique, de ceux-là mêmes qui félicitaient chaleureusement son accession au pouvoir. Et pour cause! Ce centriste proclamé, police d'assurance espérée du libéralisme, a pris tout le monde au dépourvu, en adoptant une politique digne de Bernie Sanders.
  • Le Pen est déjà au pouvoir. Dans les médias.

    Par
    Ce n'est plus un secret depuis bien longtemps: les chaînes d'info en continu lui font la courte échelle depuis des années. Mais ça ne s'arrête pas là. Le lepénisme et l'idée que sa représentante arrive aux portes du pouvoir sont matraqués à longueur de temps, sur l'ensemble des ondes et des fréquences.
  • Réunions non mixtes: derrière la polémique de caniveau

    Par
    Dans l'infâme course aux boules puantes lancée par les médias, rongés par la fièvre réactionnaire, la polémique de l'Unef est une pépite. Elle résume à elle seule les prochains enjeux électoraux, et l'hypocrisie d'un débat intéressé sur la "mixité".