Blog suivi par 79 abonnés

Pour que vive la souveraineté populaire !

Président de l'Association pour une Constituante, www.pouruneconstituante.fr ,ancien président de la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale.
  • Dans la série des discours de complaisance

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
    « Dans la série des vaines polémiques », cette formule commence un article diffusé sur les réseaux sociaux par Eric Delbecque, personnage de l’ombre d’autant plus énigmatique qu’il est spécialiste du renseignement économique.
  • La Constituante qui, quand, comment ?

    Par | 1 recommandé
    avec André Bellon et Wikicrate
  • L’étrange non-élection de Marielle de Sarnez

    Par | 5 commentaires | 6 recommandés
    En tant qu’ancien Président de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, je m’étonne des conditions qui ont conduit à la désignation de Marielle de Sarnez à ce poste.
  • Un 2 décembre mou

    Par | 4 recommandés
    Par André Bellon, ancien Président de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale.
  • Une assemblée illégitime

    Par | 5 commentaires | 4 recommandés
    Une fois de plus, les Français ont indiqué leur inquiétude et leur rejet de la situation politique dans le pays.
  • Vous avez dit légitimité

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Sur France info ce lundi matin 12 juin, Jean-Michel Apathie, une des plus célèbres vestales de l’ordre existant et de la conformité, a expliqué que les résultats du premier tour des législatives ne soulevaient aucun problème de légitimité.
  • L'heure de la souveraineté

    Par | 4 commentaires | 8 recommandés
    Les élections se suivent et se ressemblent. A chaque fois, un nouvel élu, censé représenter le changement, incarne surtout la liquidation du précédent. Texte de André Bellon et Anne-Cécile Robert auteurs de Un totalitarisme tranquille (1) et Le peuple inattendu (2).
  • Le rêve et le cauchemar

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    La France s’est dotée d’un nouveau chef de l’Etat élu par défaut (18,2% des électeurs au premier tour, 43% au deuxième). Ce deuxième tour a vu une participation exceptionnellement faible (25% d’abstentions, 12% de blancs et nuls par rapport aux exprimés).
  • Un avenir après la présidentielle

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    L’élection présidentielle ne pouvait apporter une réponse aux graves questions qui se posent à notre peuple, à notre pays. Elle était même le problème.
  • Vous avez dit renouveau ?

    Par | 1 recommandé
    Le renouveau est à la mode. On comprend cette recherche alors que le besoin de changement s’impose avec une telle évidence. Encore faut-il savoir de quoi on parle.