ARLETTE CHARLOT

Investigatrice d'entreprise

CHAMBERY - France

Sa biographie
Economiste de formation, formatrice en économie puis chargée de mission pour l'assistance économique aux élus de CE. Animatrice du site : www.cuisinedespatrons.com et de la chaîne you tube mémél'indignée
Son blog
7 abonnés Le blog de Arlette Charlot
  • 9 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 3 contacts
Voir tous
  • SOMFY Des volets roulants, des salariés roulés

    Par
    Le groupe SOMFY leader mondial de l’automatisation des ouvertures et fermetures de la maison … appartient à la famille Despature (75% des actions) Pour s’octroyer des dividendes faramineux, payer le moins possible d’impôt, cette famille se révélera championne de l’optimisation fiscale, sociale, des licenciements et délocalisations.
  • ACOME SCOP nonagénaire et fleuron industriel

    Par
    Avec prés de 90 ans d’existence sur le sol français,   les modalités de la croissance de cette SCOP industrielle infligent un démenti cinglant au dogme d’un « coût du travail » trop élevé en France. La longue vie d’Acome a été assurée grâce à sa totale indépendance vis à vis des détenteurs de capitaux, la protégeant ainsi de la spéculation financière et des coûts exorbitants du capital.
  • KEOLIS, un bel embrouillamini

    Par
    Avec une activité de service public et un actionnaire à 70% public par le biais de la SNCF, Kéolis devrait avoir pour seul objectif  la qualité des prestations rendues  aux usagers. Mais ce groupe est atteint par la maladie du siècle, l’obsession du profit,  et s’ingénie à le masquer à l’aide de manœuvres financières bien trompeuses.
  • LA COMPAGNIE DES ALPES, l'exploitation de l'or blanc et les stratégies hasardeuses

    Par
    En 1985, l'exploitation des domaines skiables était confiée aux collectivités locales, afin de préserver la montagne de la course au profit. En 1989, la Caisse des Dépots créait la CDA, entreprise publique, chargée d'apporter sa compétence aux communes concernées. Mais introduction en Bourse et privatisation ont finalement consacré la domination de l'actionnaire sur le service public.
  • La Générale de Santé et la santé livrée aux prédateurs financiers

    Par
    Créée en 1987 par la Générale des Eaux, la Générale de Santé connaîtra ensuite de multiples changements d'actionnaires, poursuivant tous un seul et même objectif, le profit maximum. Aujourd'hui,elle est contrôlée par le premier groupe australien d'hospitalisation privée, dont la stratégie est dangereuse pour l’équilibre financier de la sécurité sociale et notre système de santé.