ARLETTE CHARLOT

Indignée

CHAMBERY - France

Sa biographie
Economiste de formation, formatrice en économie puis chargée de mission pour l'assistance économique aux élus de CE. Animatrice du site : www.cuisinedespatrons.com et de la chaîne you tube mémél'indignée
Son blog
14 abonnés Le blog de Arlette Charlot
Voir tous
  • Un flagrant délit de censure

    Par
    Au cours du mois d’août, des mesures brutales de censure ont été prises par Facebook, concernant principalement les publications non-conformes à la pensée dominante. En voici un exemple concret.
  • Incendie à Courchevel: luxe insolent, insalubrité meurtrière

    Par
    Au mois de janvier 2019, un incendie d’une rare intensité se déclare dans un bâtiment logeant des travailleurs saisonniers, provoquant 2 décès et 21 blessés. Si l’origine criminelle du feu ne fait guère de doute, la gravité des conséquences pourrait être due aux déficiences des installations de sécurité dans cet immeuble de Courchevel appartenant à la richissime famille Tournier.
  • SOMFY Des volets roulants, des salariés roulés

    Par
    Le groupe SOMFY leader mondial de l’automatisation des ouvertures et fermetures de la maison … appartient à la famille Despature (75% des actions) Pour s’octroyer des dividendes faramineux, payer le moins possible d’impôt, cette famille se révélera championne de l’optimisation fiscale, sociale, des licenciements et délocalisations.
  • ACOME SCOP nonagénaire et fleuron industriel

    Par
    Avec prés de 90 ans d’existence sur le sol français,   les modalités de la croissance de cette SCOP industrielle infligent un démenti cinglant au dogme d’un « coût du travail » trop élevé en France. La longue vie d’Acome a été assurée grâce à sa totale indépendance vis à vis des détenteurs de capitaux, la protégeant ainsi de la spéculation financière et des coûts exorbitants du capital.
  • KEOLIS, un bel embrouillamini

    Par
    Avec une activité de service public et un actionnaire à 70% public par le biais de la SNCF, Kéolis devrait avoir pour seul objectif  la qualité des prestations rendues  aux usagers. Mais ce groupe est atteint par la maladie du siècle, l’obsession du profit,  et s’ingénie à le masquer à l’aide de manœuvres financières bien trompeuses.