Blog suivi par 119 abonnés

Le blog de association GISTI

  • Étrangers sans papiers piégés par le travail au noir

    Par | 3 recommandés
    La France tolère le travail dissimulé de dizaines de milliers de sans-papiers. Elle ne poursuit que très rarement les employeurs indélicats, tout en maintenant les sans-papiers dans l’impossibilité d’obtenir réparation. Une grande hypocrisie, voilà ce qui caractérise le dispositif actuel de régularisation des personnes sans papiers.
  • Le Pacte de Marrakech pour les nuls

    Par | 2 commentaires | 10 recommandés
    Bien loin des instrumentalisations opportunistes, ce pacte s’inscrit dans une logique gestionnaire au service des intérêts supposés (l’« immigration choisie ») des pays du Nord. Les libertés individuelles et les droits fondamentaux des migrants font les frais de cette orientation. Sa timidité même le rend inopérant pour contrer les fantasmes et les peurs.
  • Mineurs étrangers sans famille : les protéger ou les ficher ?

    Par | 1 recommandé
    Fichage des enfants et adolescent∙e∙s non accompagné∙e∙s : le gouvernement doit renoncer à un projet de décret qui confirme les craintes sur la réalité de leur protection et en suscite de nouvelles. La protection des enfants doit passer avant la suspicion.
  • Juste des enfants, remis à la rue

    Par | 5 recommandés
    Depuis 2016, l'association Melting Passes réunit des jeunes isolés étrangers et des bénévoles pour participer à des entrainements et des compétitions de football à Paris À l’origine cette belle aventure, racontée par un documentaire sorti cette semaine, il y a un drame, celui des mineur⋅e⋅s isolé⋅e⋅s qui arrivent à Paris sans pouvoir y trouver protection.
  • L’UE et les États membres accusés de violation des droits fondamentaux des migrants

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Les politiques migratoires européenne et nationales de fermeture des frontières entraînent la violation de libertés et droits fondamentaux des migrants  : le droit de chercher asile pour échapper à la persécution, le droit de ne pas être soumis à des traitements inhumains ou dégradants, la liberté individuelle qui implique le droit de ne pas être arbitrairement détenu ou encore le droit à la vie.
  • Mineurs isolés étrangers fichés et placés sous surveilllance

    Par | 10 recommandés
    Voté à l’occasion d’une réforme du code des étrangers, le fichage systématique des mineurs étrangers isolés qui demandent la protection de l'aide sociale à l'enfance (ASE) confirme que, pour les pouvoirs publics, les mineurs isolés sont d'abord des migrants dont il faut se défier et non pas des enfants qu’il faut protéger.
  • Liberté et relaxe pour les 7 de Briançon

    Par | 1 commentaire | 7 recommandés
    Ils risquent la prison pour avoir aidé des personnes migrantes en danger dans les Alpes. Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo vont être jugé·e·s le 8 novembre 2018 au tribunal de Gap (Hautes-Alpes). Le Gisti soutient la pétition pour la relaxe des 7 de Briançon inculpés pour délit de solidarité.
  • Mayotte : les bacheliers étrangers sans espoir de régularisation

    Par | 6 commentaires | 9 recommandés
    Jeunes bacheliers étrangers à Mayotte, ils et elles ont voulu croire que l’État de droit existait à Mayotte malgré le non-respect d’engagements pris par la préfecture, les irrégularités commises à leur encontre et l’absence de protection dont ils et elles sont victimes. Ils le rappellent dignement au préfet. Le Gisti a souhaité relayer leur parole.
  • Contre une loi liberticide, une autre politique migratoire est possible

    Par | 6 commentaires | 11 recommandés
    Un texte de loi dénoncé aussi bien par les salarié·e·s de la Cour nationale de droit d’asile et de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides que par le Défenseur des droits, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme ou le commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe. Des solutions alternatives existent pourtant.
  • Malgré l’abrogation du délit de solidarité, la discrimination des solidaires !

    Par | 3 recommandés
    À Grande Synthe, aujourd’hui, il est impossible aux bénévoles non-français de venir en aide aux migrant⋅e⋅s.