Son blog
14 abonnés Le blog de Ben LEFETEY
Voir tous
  • Mort de Rémi Fraisse : la stratégie troublante des autorités ce week-end là

    Par
    Le 8 janvier 2018, les juges chargées de l’enquête judiciaire sur la mort de Rémi Fraisse à Sivens ont rendu une ordonnance de non-lieu. La lecture de cette ordonnance conforte les éléments présents dans le rapport du Défenseur des droits qui questionnent sur la stratégie troublante des autorités dans le « maintien de l’ordre public » lors du week-end des 25 et 26 octobre 2014 à Sivens.
  • Mort de Rémi Fraisse : Valls savait déjà que le barrage de Sivens était illégal

    Par
    Le 1er décembre 2016, le Défenseur des droits a rendu public sa décision sur les circonstances dans lesquelles Rémi Fraisse est mort le 26 octobre 2014. Son rapport fournit des éléments importants que les avocats de la famille de Rémi Fraisse utiliseront pour engager la responsabilité de l’Etat. Mais il met aussi en lumière l’attitude scandaleuse de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve.
  • Et si les milliards du Linky servaient à lutter contre la précarité énergétique ?

    Par
    Alors qu’il est démontré qu’ERDF ment en justifiant l’investissement de 5 milliards d’euros pour Linky en prétextant de permettre ainsi des économies d’électricité, des vrais économies sont possibles avec ce budget. Par exemple en aidant les ménages sur leur éclairage ou en isolant les logements HLM les plus énergivores.
  • Sivens : Pourquoi je n'ai pas répondu aux récentes attaques...

    Par
    Sur le blog de Médiapart, sur le site web du Collectif Tant qu'il y aura des Bouilles et par email, le trio Viguié-Egidio-Boutet a continué ces derniers semaines à attaquer le Collectif Testet, FNE et moi-même. Voici les raisons pour lesquelles je n'ai pas répondu.
  • Un an après son discours écolo, la trahison de Hollande éclate au grand jour !

    Par
    Le 27 novembre 2014, un mois après la mort de Rémi Fraisse à Sivens, François Hollande annonce lors de la troisième Conférence environnementale que des leçons vont en être tirées. Un an plus tard, des collectifs citoyens qui luttent contre les projets inutiles et imposés et des associations nationales ont fait leur bilan : une régression démocratique sur les questions d’environnement.