Bernard.Viguié
citoyen libre qui n 'accepte pas ce qui s'est passé à Sivens
Abonné·e de Mediapart

92 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 mars 2022

Chantal Arens tacle Dupond-Moretti

On aura tout vu, y compris un tel titre sur ce blog : la présidente de la Cour de cassation, Chantal Arens, vient en effet de tacler le ministre de la Justice. Et je me demande bien où je suis…

Bernard.Viguié
citoyen libre qui n 'accepte pas ce qui s'est passé à Sivens
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

... Suis-je bien sur mon blog « Justice pour Sivens » ? Suis-je bien dans le Royaume de Macronie ?

- Sur ce blog, j’ai dénoncé preuves à l’appui les délits caractérisés commis par le procureur Dérens à l’époque du conflit social de Sivens.

- Sur ce blog, j’ai dénoncé preuves à l’appui une vingtaine de magistrats français qui ont couvert à ce jour de manière particulièrement indigne et malhonnête ce procureur de la république délinquant promu par François Hollande avocat général à Limoges suite à ses bons et loyaux services dans l’affaire de Sivens.

- Sur ce blog, j’ai indiqué comment, jusqu’à ce jour, le ministre de la Justice Dupont-Moretti a couvert et couvre encore lui-même les magistrats qui ont couvert le procureur Dérens, parmi lesquels 3 éminents collègues de Chantal Arens... parmi lesquels Didier Guérin, ancien président de la chambre criminelle de la cour de cassation aujourd’hui membre éminent du Conseil supérieur de la magistrature.

Et voilà ce que j’ai lu hier sur France Info :

"Eric Dupond-Moretti accuse des magistrats de le "salir", la présidente de la Cour de cassation le rappelle à ses fonctions"

Je cite France Info

« Mis en examen depuis juillet 2021, le garde des Sceaux était convoqué jeudi pour être réentendu par les trois magistrats de la Cour de justice de la République (CJR), qui instruisent une enquête sur les soupçons de prise illégale d'intérêts le visant. Le ministre, qui conteste ces accusations, a refusé de répondre aux questions des magistrats et leur a lu une déclaration, dans laquelle il explique son choix d'exercer son droit de se taire. "Tout, dans la conduite de votre information, démontre en effet votre détermination non pas à faire la vérité sur des allégations que vous avez d'emblée tenues pour acquises, mais à salir la réputation d'un ancien avocat dont vous alimentez le seul procès qui vous intéresse, celui de son illégitimité à occuper les fonctions de garde des Sceaux", justifie-t-il.

"Le ministre "fragilise l'autorité judiciaire"

"Dans cette déclaration, il accuse aussi la présidente de la commission d'instruction de la CJR (seule juridiction habilitée à poursuivre et juger les ministres pour des infractions commises dans l'exercice de leurs fonctions) de lui porter une "inimitié" ancienne, qui aurait dû selon lui la "conduire à [se] déporter" du dossier.

"La présidente de la Cour de cassation, Chantal Arens, a vivement réagi aux propos tenus par le ministre devant les magistrats de la CJR, et publiés dans la presse. Dans un communiqué cinglant, elle "regrette fortement les propos tenus par le garde des Sceaux, dont la mission est de garantir l'indépendance de la Justice". "Mettant en cause l'honneur des magistrats instructeurs, ils contribuent à fragiliser l'autorité judiciaire, pilier de l'Etat de droit", poursuit Chantal Arens. "Les juges d'instruction conduisent leur mission, de manière collégiale, en toute indépendance et dans le respect du droit, leurs décisions étant susceptibles de recours".

---

Quand je lis des choses pareilles, après avoir vu ce que j'ai vu, je suis sidéré

---

Le nouveau Jeu de lois du Royaume de Macronie

C’est un jeu qui consiste à savoir qui, en Macronie, va sauter plus haut que l’autre au-dessus des lois.

Il est clair pour moi que le ministre de la Justice et les plus hauts magistrats de la cour de cassation se considèrent au-dessus des lois à un point tel que, sans sourciller, ils sont capables de se rappeler les uns les autres à leurs devoirs !

Il sont au-dessus des lois et ils sont au-dessus de toute éthique.

Ce blog ne va pas prendre la défense… d’Eric Dupond-Moretti mais la présidente de la cour de cassation veut lui faire une leçon de morale alors qu'elle sait très bien qu’un magistrat soupçonné d’être ou qui est simplement susceptible de paraître partial dans une affaire doit « se déporter »

La déontologie de la magistrature l’exige

Or, des hauts magistrats se croient tellement au-dessus de tout que cette règle semble être tombée partout en désuétude... jusqu'à la CJR et au Conseil constitutionnel

Quant au ministre Dupond-Moretti, Chantal Arens devrait lui être reconnaissante de son comportement dans l’affaire Didier Guérin puisqu'il fait preuve à ce jour d'une rare complaisance envers une vingtaine de magistrats particulièrement indignes

Allons-nous entendre Chantal Arens élever la voix quand le ministre de la Justice couvre des magistrats délinquants comme il l’a fait depuis que nous l’avons saisi et mis en demeure ? Parmi lesquels 3 de ses collègues, et non des moindres, à la cour de cassation ?

« l'autorité judiciaire, pilier de l'Etat de droit" qu’évoque Chantal Arens, est-ce une autorité judiciaire dans laquelle "Les juges d'instruction conduisent leur mission, de manière collégiale, en toute indépendance et dans le respect du droit, » mais pour couvrir des magistrats délinquants ?

---

Merci à celles et ceux qui pourront diffuser si peu que ce soit ce billet

quelques rappels :

Le ministre de la Justice Dupond-Moretti mis en demeure | Le Club (mediapart.fr) 

Dupond-Moretti : comment un fier-à-bras peut jouer petit bras | Le Club (mediapart.fr)

La justice, la magistrature française et l'honneur | Le Club (mediapart.fr)

Sivens-Magistrature (3)/ Simple citoyen, j’ai mis en cause Didier G... | Le Club (mediapart.fr)

Sivens-Magistrature (2) / Un réflexe de caste sans précédent | Le Club (mediapart.fr)

SIVENS/ Un procureur cumulard... d’infractions ! | Le Club (mediapart.fr)

Sivens: Le procureur Dérens peut-il bénéficier tranquillement d'une... | Le Club (mediapart.fr)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN