Bernard.Viguié

citoyen libre qui n 'accepte pas ce qui s'est passé à Sivens

Sa biographie
En guise de biographie très médiapartique, voyez la photo de ce qui reste de la Métairie Neuve à Sivens le 3 juin 2015, sur le bandeau de ce blog. Ces bâtiments, légalement protégés par le PLU de la commune, ont été rasés illégalement par une fine équipe composée de la fine fleur du département. Elle est pas belle ma bio ? Elle n'est pas triste ma photo ? Telle était au départ la présentation de ce blog, que j’avais ouvert sous mon nom d’ancien avocat dans le souci de lutter contre la désinformation sur l’affaire de Sivens, de justifier EN FAIT ET EN DROIT mes critiques et celles de mes amis opposants au barrage, de donner au besoin les preuves documentaires de ce que j’avançais. J’avais ouvert ce blog à une époque où plusieurs de mes articles avaient été refusés ici ou là, en souhaitant en faire le petit blog de combat d’un simple citoyen, sans concession, sans grandes illusions, avec le souci d’informer et de témoigner tout autrement que par des tweets ou des articles d'une page. En octobre 2019, ce blog a été rebaptisé « Feuilleton de la Métairie Neuve » quand j’ai expliqué dans une série de 25 articles détaillés ce qui s’était passé dans les affaires judiciaires ouvertes, que je crois scandaleux et sans précédent, vu les diverses procédures engagées et les personnes compromises jusqu’au cou dans cette affaire de la Métairie neuve de Sivens. En février 2020, le piratage de mon compte Mediapart est clairement apparu, avec l’explication de diverses anomalies que j’avais constatées depuis longtemps et que je croyais relever de problèmes techniques (il est établi que mon compte était piraté depuis plus de 2 ans sans que le pirate ait pu être identifié). Ajouté aux mauvais coups que nous avons subis, ce piratage ne changera pas ma détermination et le combat pour le droit que j’entends poursuivre, qui justifie le nouveau nom de ce blog : JUSTICE POUR SIVENS
Son blog
78 abonnés JUSTICE POUR SIVENS
Voir tous
  • La justice, la magistrature française et l'honneur

    Par
    Ancien président de la chambre criminelle de la cour de cassation, Didier Guérin est un membre éminent du Conseil supérieur de la magistrature. J’ai mis vertement, gravement et publiquement en cause Didier Guérin le 25 juin et le 2 juillet 2020. J’ai diffusé moi-même ces billets au ministère de la Justice et à diverses autorités.
  • Thierry Carcenac, la honte du Sénat

    Par
    Thierry Carcenac quitte le Sénat en ayant conservé jusqu’au bout ses fonctions à la commission des finances et au comité de déontologie alors que je l’ai mis en cause publiquement pour les délits caractérisés qu’il a commis à Sivens et qu’il s’est bien gardé de m’attaquer en diffamation ! Grandeur de notre République ?
  • Sivens-Magistrature (3)/ Simple citoyen, j’ai mis en cause Didier Guérin

    Par
    Didier Guérin est un des plus hauts magistrats français, président de la chambre criminelle de la cour de cassation et membre du Conseil supérieur de la magistrature. Devant ce qui se passe dans l’affaire sans précédent que je dénonce sur ce blog, je reviens ici sur son cas.
  • Sivens-Magistrature (2) / Un réflexe de caste sans précédent

    Par
    J’ai montré sur ce blog comment le procureur d’Albi Claude Dérens avait été complice des délits commis par Thierry Carcenac à Sivens le 1er juin 2015 et comment il avait commis ensuite des délits qui lui sont personnels dans cette affaire. Je vais ici montrer comment le traitement de cette affaire de la Métairie Neuve relève d’un réflexe de caste que je crois sans précédent dans la magistrature
  • Sivens-Magistrature (1) / Nouvelle demande de poursuites disciplinaires

    Par
    Pas de chapô ici. Ce billet a pour but de prendre date, pas d'attirer le chaland