C BRUHIN

Domaine de recherches. Comment répondre aux questions mondiales d'intérêt commun, notamment le climat?

Marseille - France

Sa biographie
Ayant vécu l'expérience française d'une économie de marché associée à un système de protections sociales et de services publics, je suis favorable à un état exerçant ses missions régulatrice et redistributrice. Au fils des crises de ces dernières décennies, il s'avère que notre modèle de mondialisation associant un capitalisme productiviste et une économie financière hautement spéculative a des effets dévastateurs sur les sociétés humaines, la planète et son climat. Au risque de notre propre extinction en tant qu'espèce après celle de nombreuses autres. Prenant acte de la faiblesse des réponses politiques sur la question climatique, la société civile des nations se doit prendre le relais. Matrice d'un cadre légal international, le programme d'urgence Pacte climatique mondial - Global Climate Pact élaboré au sein de la société civile d'ici 2021constitue une aide à la politique pour faire accéder au pouvoir à la tête des pays du G20 une nouvelle génération de chefs d'États coopérant pour bâtir un monde politiquement apaisé, socialement avancé et écologiquement restauré.
Son blog
8 abonnés Le blog de C BRUHIN
Voir tous
  • L'UNIVERS DES MÉDIAS.

    Par
    Les médias, moteurs planétaires d'un consumérisme outrancier et porte-voix d'un laisser-faire économique conduisant à notre propre extinction.
  • LETTRE OUVERTE À MONSIEUR LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE

    Par
    C'est en enseignant aux jeunes à exercer leur esprit critique que l'Éducation nationale formera des citoyens.nes capables de juger en connaissance de cause les problèmes conditionnant notre futur commun. Un nécessaire premier pas pour contribuer à bâtir un monde politiquement coopérant, socialement avancé et écologiquement restauré.
  • PANDÉMIE, CLIMAT, PRÉCARITÉ GÉNÉRALISÉE ... LA SOCIÉTÉ CIVILE MONTE AU FRONT.

    Par
    Pendant que sont conduites d'intenses recherches pour le vaccin immunisant contre la Covid-19, la situation mondiale échappe aux dirigeants des nations et aux institutions financières qui bricolent à la hâte et en ordre dispersé d'improbables solutions. En revanche, le confinement libère un bouillonnement d'idées extrêmement fécond au sein de la société civile.
  • LE MONDE D'APRÈS.

    Par
    Au moment où l'humanité s'interroge sur l'après-pandémie, l'OMC, le FMI et le G20 sont dans les starting blocks pour relancer la croissance mondiale sur un modèle à tous égards dévastateur. Cela rapproche l'échéance d'une planète-étuve inhabitable pour nos enfants. La société civile des nations doit s'ériger en contre-pouvoir majoritaire pour imposer un changement de cap écologique et social.
  • NOUS DÉFILONS DEPUIS QUATRE ANS POUR LE CLIMAT. POUR QUELS RÉSULTATS?

    Par
    Régulièrement ont lieu de grandes manifestations pour le climat à travers le monde. Par ailleurs tous les vendredis, les jeunes de cent vingt six pays font grève pour le climat. Cela va-t-il réorienter les choix de gouvernance des dirigeants du G20? En aucun cas. Il revient aux citoyens.nes des nations de prendre leur destin en main autour d'un Pacte mondial pour le climat.