Voir tous
  • Israël, Cour pénale internationale et ONG

    Par
    De nombreux médias français relatent l’événement que constituerait la dénonciation d’un apartheid israélien par l’ONG Nord-américaine Human Rights Watch. C’est faire peu de cas de l’ouverture d’une enquête de la Cour Pénale Internationale sur la « Situation dans l’Etat de Palestine » le 3 mars 2021. Et c’est aussi donner aux ONG une importance qu’elles n’ont pas.
  • Je suis un islamo-gauchiste anti racialiste

    Par
    On croyait que les racialistes faisaient définitivement partie de l’histoire. Eh bien non, des néo racialistes rentrent par la fenêtre avec une approche surprenante qui serait celle de lutter contre le racisme. Comble de la confusion, une certaine gauche accuse ceux qui les critiquent d’idéologie d’extrême droite.
  • Marchandisation du corps humain et « charnier des Saints pères » - Témoignage

    Par
    Christophe Oberlin a fréquenté pendant quarante ans le plus grand laboratoire d’anatomie de France. Alors que la gestion du laboratoire aboutit à un désastre et une médiatisation peu flatteuse, retour sur le passé brillant de cet outil d’enseignement et de recherche, et précisions sur les causes de sa chute, partagées entre les fautes de l’université et l’irruption de l’industrie privée.
  • Cour Pénale Internationale: face aux Palestiniens, Badinter défend Netanyahou

    Par
    La Procureure de la Cour Pénale Internationale a annoncé son intention d’ouvrir une enquête sur les crimes de guerre commis en Israël-Palestine. Elle demande confirmation à la Cour que sa juridiction s’applique bien à la Palestine, Cisjordanie, Jérusalem Est et Gaza. Etats, spécialistes, peuvent s’exprimer auprès des juges. Parmi eux Robert Badinter.
  • Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale

    Par
    Cinq ans après la publication d’un livre consacré à la question Israélo-palestinienne au regard de la Cour Pénale Internationale, force est de constater que la ligne qui y était tracée trouve aujourd’hui sa concrétisation. Le passage à la phase judiciaire était inéluctable. C'est chose faite depuis le 20 décembre 2019.