Son blog
16 abonnés paperasse et billets classés
Ses éditions
Voir tous
  • politique et neuroscience

    Par
    Dehaene et Blanquer Dehaene et Blanquer
    La nomination de S. Dehaene comme président du Conseil scientifique de l’enseignement illustre la volonté du pouvoir actuel de faire jouer à la neuroscience un rôle politique. Qu’en penser ? La neuroscience est-elle une science de la conscience recevable ? Ne peut-il y avoir une réflexion et une recherche sur la conscience hors d’elle à laquelle le monde politique devrait d’abord s’intéresser ?
  • les fondements de la conscience

    Par
    La douleur, Jean Escoula La douleur, Jean Escoula
    Stanislas Dehaene qui prétend avoir déchiffré le "code de la conscience" (1) et qui croit que l'on pourra bientôt construire des automates conscients est devenu président d'un conseil scientifique de l'éducation. Ainsi une conception tout à fait rustre de la conscience qui prévaut déjà pour la recherche risque maintenant d'orienter toute la pédagogie officielle.
  • l'horreur dont les Français sont responsables à Mossoul

    Par
    La France a appelé à la guerre contre l'Etat islamique, elle y a participé et y participe encore, elle a aidé à la prise de Mossoul, elle est responsable de ce qui s'y passe. En voici la relation par un journaliste envoyé spécial.
  • le générateur de conscience peut être un objet simple

    Par
    caenorhabditis-elegans caenorhabditis-elegans
    Dans « Une niche pour la conscience », je proposais une hypothèse nouvelle pour comprendre comment se constitue la diversité de nos sensations. Cette hypothèse implique une vue sur l’origine de la conscience également nouvelle, au moins par sa simplicité.
  • Cinq ans avant le viol deThéo, la mort de Wissam oubliée par la justice.

    Par
    wissam
    A Clermont-Ferrand la première nuit de 2012, un chauffeur routier de 30 ans, Wissam El Yamni, se retrouvait comateux dans un couloir du commissariat après une arrestation particulièrement violente. Il devait décéder neuf jours plus tard sans être sorti de son coma. Cinq ans après, une fin d’instruction est annoncée sans mises en examen de policiers en dépit d ‘éléments gravement accusateurs.