Convergence(s) pour l'Éducation Nouvelle

Éducation nouvelle, Pédagogie active

Paris - Rome - Dakar - Berne - Bruxelles - Québec - Kiev - Montevidéo - Bucarest - Tunis - Alger - Rabat - Madrid - Berlin - Budapest - Sofia - Athènes ... - France - Italie - Espagne - Hongrie - Pologne - Grèce - Sénégal - Suisse - Belgique - Maroc - Algérie - Tunisie - Allemagne - Roumanie - Ukraine ...

Sa biographie
Convergences pour l’Éducation Nouvelle est une dynamique internationale créée en juillet 2021, 100 ans après le rassemblement de Calais (1921). Elle rassemble aujourd'hui une vingtaine d'organisations ( associations de plusieurs pays et fédérations internationales) dont les pratiques pédagogiques et les valeurs éducatives prennent appui sur l’Éducation Nouvelle, les pédagogies actives. Depuis 2017, 8 de ces organisations ont organisé les Biennales Internationales de l’Éducation Nouvelle (Poitiers 2017 et 2019, Bruxelles 2022) qui ont rassemblé plus de 500 militantes et militants pour des temps de rencontre, de partage et de témoignages de pratiques. Faire alliance est une nécessité politique majeure quand nous devons lutter contre la marchandisation de l’Éducation, quand trop souvent les pédagogies mises en avant asservissent et instrumentalisent plus qu’elles ne promeuvent l’émancipation, quand la compétition est au cœur des processus éducatifs alors que nos conceptions reposent sur les dimensions de coopération, d’entraide et d’éducation active. Comme l’affirme la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, l’Éducation vise à « préparer l’enfant à une vie adulte active dans une société libre » (Art. 29 de la CIDE). L’éducation telle que nous la pensons participe donc de la transformation de la société en agissant sur les modes d’organisation, en soutenant les libertés individuelles pour plus d’égalité et de droits. Nous devons résister aux logiques de simples adaptations quand nous militons pour la transformation ! Résister à l’idéologie néo-libérale et aux régressions autoritaires pour réaffirmer la responsabilité des États en matière d’Éducation. L’approche que nous promouvons est celle d’une éducation globale travaillant sur les rapports entre les différents temps sociaux, entre discontinuité et complémentarité des espaces d’éducation formelle, non formelle et informelle. Nos organisations se sont construites dans une dimension internationale. Nous en sommes convaincus, penser l’Éducation Nouvelle ne peut se faire que dans une perspective internationale qui place l’humanisme au cœur des projets politiques de nos différentes sociétés.
Voir tous
  • Une biennale gorgée de sens et de sève

    Une séance de clôture ce sont des au revoir qui reviennent avec émotion sur ce qui s’est passé durant l’événement et un regard tourné vers des demains qu’on sait incertains. Si pour le premier item ces moments ont su émouvoir l’assistance avec la belle prestation poétique de Magali Reve, les certitudes sur les lendemains de Convergence(s) pour l’Éducation nouvelle sont là et bien là.
  • Interview Bruno Robbes - Biennale 2022

    Bruno Robbes est chercheur et professeur en sciences de l’éducation à l’ université de Cergy-Pontoise et spécialiste de la pédagogie institutionnelle. Qu'est-il venu chercher à la troisième Biennale internationale de l'éducation nouvelle? Créer du lien, réfléchir à l'actualité des pédagogies nouvelles, faire un pont au-dessus de l'Atlantique : écoutez sa réponse.
  • Interview Laurence de Cock - Biennale 2022

    Laurence de Cock est historienne, elle travaille notamment sur l'histoire des pédagogies alternatives et en particulier sur Célestin Freinet. Elle nous dit ici pourquoi c'était important pour elle de venir à la Biennale internationale de l'éducation nouvelle de Bruxelles, et cela fait écho à la conférence d'ouverture de Bernard Charlot.
  • Le Repaq : les parents dans l’école

    Il existe au Québec une structure, le Réseau des écoles publiques alternatives au Québec (48 écoles) qui travaille exclusivement sur la place des parents dans les activités de l’école et de la classe, il réserve aux parents une place de choix dans l’éducation de leurs enfants à l’école. Celle-ci ouvre ses portes et privilégie la participation des parents à tout moment.
  • Le MOREPE (Mouvement de rénovation pédagogique) participe à la biennale

    Ramon Torres et Guadalupe Palau, qui sont venu·es depuis Valence nous présentent un mouvement espagnol qui est présent dans tout le pays au local, dans toutes les fédérations régionales et au niveau confédéral.