Voir tous
  • Reçus au bac, recalés par le préfet

    Par
    La poursuite de scolarité des bacheliers étrangers est conditionnée à l’obtention d’un titre de séjour. Ils remplissent tous les critères de régularisation mais la préfecture organise une pénurie de rendez-vous qui les empêche de déposer leur dossier. En dépit du droit, Lana et des centaines d'autres vont devoir renoncer à leurs études et à mener une vie normale.
  • S'il faut parler de l'UNEF,

    Par
    Depuis quelques jours, je suis contacté par des journalistes pour donner mon avis sur le fait que l’UNEF ne condamne pas une de ses représentantes locales parce qu’elle porte un voile.
  • #MoiAussi... Coupable

    Par
    Un poing bien serré en plein dans le ventre. Ça fait mal, et pourtant ce n’est pas le premier. Elles nous en ont mis déjà des claques les copines, les connaissances, les sœurs, les militantes, les amies, les amies d’amies. Pas assez faut croire. Ca piquait toujours un peu. Parfois on se sentait con. D’autres fois, on leur en voulait secrètement de casser l’ambiance.
Voir tous
  • Édition UNEF

    Rendez-nous Sciences Po !

    Par
  • Édition UNEF

    Étudiants étrangers: égaux dans les amphis, inégaux face à la loi

    Par
    Depuis plusieurs mois, le gouvernement met en place des mesures discriminantes à l’égard des étudiants étrangers. La circulaire Guéant du 31 mai a permis de mettre en lumière le problème plus large des conditions d’accueil et de séjour des étudiants étrangers en France. L’Unef, avec plus de 60 associations d’étudiants étrangers, lance sur Mediapart un appel signé par Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou, candidats à l'élection présidentielle, et de nombreux parlementaires,  organisations et personnalités de la société civile.